300 manifestants devant l'Assemblée pour un "coup d'état"

Aucun manifestant n'a été interpellé. [JOEL SAGET / AFP]

Quelque 300 personnes qui rêvaient de prendre le pouvoir à la faveur d'un "coup d'Etat" se sont rassemblées mardi dans le calme aux abords de l'Assemblée nationale à l'appel du "Mouvement du 14 juillet", a indiqué une source policière à l'AFP.

 

Rassemblement hétéroclite qui diffuse des théories complotistes, le "Mouvement du 14 juillet" avait appelé sur internet à se rassembler place de la Concorde dans la matinée, pour rallier à lui l'armée qui y défilait, avant de manifester près de l'Assemblée nationale dans l’espoir de prendre le pouvoir. Quelque 300 sympathisants de ce mouvement se sont rassemblés en début d'après-midi derrière l'Assemblée nationale et aucun n'a été interpellé, a indiqué une source policière. Les manifestants étaient 500, selon le site agenceinfolibre qui relaie les actions du mouvement.

Sur son site internet, le mouvement du 14 Juillet appelait au "devoir d’insurrection" en France pour qu'un "nouveau gouvernement remplace l'ensemble des politiciens actuels dès le 14 juillet". "On se rassemblera place de la Concorde où se terminent les défilés ce jour-là. (...) Les forces militaires auront un choix à faire, et on espère bien qu’elles vont nous rejoindre. Ensuite, on prendra le contrôle des bâtiments stratégiques: Élysée, Matignon, palais du Luxembourg et Assemblée nationale”, avait déclaré Myriam Vouters, porte-parole du mouvement aux Inrockuptibles.

 

À suivre aussi

La police tire des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants, le 21 juillet 2019 à Hong Kong [Laurel CHOR / AFP]
Asie La colère gronde à Hong Kong après les agressions brutales de manifestants
Proche-Orient Iran : qui sont les Gardiens de la Révolution ?
Manifestation Mort d’Adama Traoré : un nouveau rassemblement pour dénoncer les «violences policières»

Ailleurs sur le web

Derniers articles