Violences à Lyon en marge du 14 juillet

La ville de Lyon a été en proie aux violences urbaines lundi 13 juillet. [Carlos Paz / Flickr]

Après déjà deux nuits de violences dans l'Est lyonnais, les festivités anticipées du 14 juillet dans la deuxième agglomération de France ont débordé, conduisant à huit interpellations, a-t-on appris mardi de sources policières.

 

"Des pétards ont été jetés sur les forces de l'ordre et on dénombre huit interpellations pour violences urbaines", a indiqué l'une d'elles. Après les incidents déjà survenus dans la nuit de samedi et dimanche à Vaulx-en-Velin, de nouveaux affrontements ont eu lieu avec les forces de l'ordre tandis que des voitures et des poubelles étaient brûlées. Les pompiers ont dû intervenir aussi pour le début d'incendie d'un supermarché dans le quartier des Minguettes à Vénissieux.

Des embuscades ont été tendues aux forces de l'ordre qui patrouillaient. Quelque 300 policiers avaient été mobilisés pour l'occasion, selon cette source. "Chaque année c'est pareil, le 14 juillet c'est le défoulement général", commente un autre policier. Le nombre de voitures incendiées n'était pas encore disponible mais, selon les pompiers, la nuit a été "assez animée" avec des "incivilités en hausse, notamment dans l'Est lyonnais par rapport à l'an dernier".

De nombreuses villes de l'agglomération lyonnaise avaient choisi de célébrer le 14 juillet lundi soir, avant les festivités de Lyon mardi. Ce week-end, des policiers et des pompiers avaient été la cible de jets de projectiles et de tirs de mortiers d'artifice à Vaulx-en-Velin. La mairie avait réclamé des renforts de sécurité. Ces incidents surviennent alors que l'on faisait état récemment de nombreuses incivilités dans les piscines de la région au cours des dernières semaines.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles