Seine-et-Marne : un policier passé à tabac, son arme volée

Le tapage nocturne a viré au drame à Gretz-Armainvilliers (Seine-et-Marne). [AFP]

Un policier en civil a été victime d’une violente agression à Gretz-Armainvilliers (Seine-et-Marne) au cours de laquelle son arme de service a été volée. Les faits sont survenus dans la nuit de mercredi à jeudi mais n’ont été révélés que vendredi.

 

Le tapage nocturne a viré au drame à Gretz-Armainvilliers (Seine-et-Marne). Importuné dans la nuit de mercredi à jeudi par des bruits émanant de l’extérieur de son appartement, un policier, qui n'était pas en fonction, n’a pas hésité à aller le faire savoir aux noctambules.

Mais ceux-ci n’étaient visiblement pas d’humeur à discuter. La tentative de conciliation échouant, le petit groupe s’en est alors violemment pris à leur victime affectée à la brigade des chemins de fer au sein du Service national de la police ferroviaire.

 

Le policier hospitalisé

Dans la bagarre, l’arme de service du fonctionnaire de police a été volée. Elle n’a pour l’heure pas été retrouvée. Sérieusement blessé, le policier a été hospitalisé.

Ce n’est pas la première fois que ce type d’incident survient en France. Un brigadier-chef de la BAC avait été passé à tabac le 13 juin à Saint-Denis. Dix jours plus tard, c’est un homme de 21 ans qui était jugé pour avoir frappé puis tiré sur un policier en 2011.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles