Incendie en Gironde : le feu reprend sa progression

Les pompiers oeuvrent près de Bordeaux pour maîtriser un incendie [MEHDI FEDOUACH / AFP]

Relancé par le vent, l'incendie de forêt contre lequel des pompiers luttent depuis plus de 24 heures en Gironde a repris sa progression samedi après-midi, requérant l'engagement continu de Canadair, et différant le retour des personnes évacuées dans leurs maisons.

 

Le feu avait été "stabilisé" à la mi-journée mais il y a eu regain de vents, "avec des rafales à plus de 40 km/h, et une évolution défavorable sur un secteur du feu qui a obligé à redéployer des moyens importants pour la traiter", a indiqué au PC opérationnel le directeur de cabinet du préfet de Gironde, Simon Bertoux. Selon un bilan actualisé, au moins 380 hectares de pinède ont été détruits par l'incendie, pour lequel la gendarmerie n'excluait aucune cause, qui s'est déclaré vers 14H30 vendredi à Saint-Jean d'Illac à 20 km environ au sud-ouest de Bordeaux. Entre 300 et 350 pompiers restaient mobilisés samedi en fin d'après-midi.

Cinq avions de lutte contre le feu devaient rester engagés en début de soirée, avec quatre Canadair, dont deux de retour de leur base de Marignane (Bouches-du-Rhône), qu'ils avaient regagné samedi, ainsi qu'un bombardier d'eau Dash, selon la préfecture. "Il n'y a pas de fébrilité, mais il y a une situation sérieuse qui est de nouveau défavorable, et mérite un fort engagement", a précisé à l'AFP de la préfecture. "Le feu avance vers le sud, vers une zone plutôt boisée, ce n'est pas le pire front, mais c'est une reprise". Deux des Canadair ont toutefois du être provisoirement dirigés en fin d'après-midi vers un feu de forêt naissant dans le Médoc, près de Naujac-sur-Mer, a 65 km de l'incendie de Saint-Jean-d'Illac.

 

Retour à la maison reporté

Aucune habitation n'a été atteinte par le feu depuis vendredi, et aucune nouvelle évacuation n'était prévue dans un premier temps samedi.  La reprise du feu et l'engagement continu des pompiers va différer le retour dans leur maison de quelque 120 foyers évacués par précaution vendredi soir: 40 à Saint-Jean-d'Illac, et 80 sur la proche commune de Pessac. La plupart ont été relogés chez des proches, quelques dizaines de personnes dans un gymnase.

Environ 80 patients d'un centre de soins psychiatriques légers, également évacués vendredi, ont été pris en charge au CHU de Bordeaux, et par un hôpital militaire de Villenave d'Ornon en banlieue bordelaise.

 

Vous aimerez aussi

Drame Bangladesh : 70 morts dans un incendie nourri par des produits chimiques
L'incendie s'est déclenché au deuxième étage d'une tour qui en compte quatorze.
Fait divers Un mort et deux pompiers grièvement blessés dans un incendie à Aulnay-sous-Bois
Faits divers Incendie à Lyon : les enquêteurs privilégient la piste criminelle

Ailleurs sur le web

Derniers articles