Que risque-t-on pendant la canicule ?

Cela n’était pas arrivé, à cette période de l’année, depuis 60 ans.[NICOLAS PESCHIER / AFP]

Météo France annonce une vague de chaleur exceptionnelle jeudi en France, avec des températures proches, voire même supérieures, à 40 degrés. Voici les risques encourus.

La déshydratation

La déshydratation se caractérise par un manque d’eau qui peut survenir après une exposition prolongée au soleil. Le corps humain, composé à plus de 60% d’eau réagit mal à ce manque soudain. Bouffées de chaleur, pas de passage aux toilettes depuis au moins cinq heures, une peau sèche, une bouche pâteuse… Autant de symptômes qui permettent de diagnostiquer assez vite une déshydratation. Il est donc nécessaire de boire beaucoup d’eau et de se mettre dans un endroit frais.

En revanche, si la soif est insatiable et que la personne ressent une fatigue extrême, des vertiges ou de la somnolence, il s’agit d’une déshydrations sévère. Il est donc nécessaire de prévenir les secours (le 15), de placer la personne au frais, et de chercher à faire descendre la température de son corps. Si la personne est consciente, il est possible de la faire boire.

L’épuisement physique

Une exposition inhabituelle aux rayons du soleil peut aussi provoquer une fatigue excessive, des étourdissements, des faiblesses voire des crampes. En effet, le corps s’épuise en cherchant à réguler sa température.

Il transpire, il sue et utilise beaucoup d’énergie pour retrouver une température normale. Rien d’étonnant donc à être fatigué. Il est nécessaire de boire beaucoup et de se mettre dans un lieu frais. Si les symptômes persistent pendant plus d’une heure, il faudra prévenir les secours.

L’insolation, le coup de chaleur voire l’hyperthermie maligne

Rester au soleil longtemps peut entraîner une insolation, voire un coup de chaleur. L’organisme est équipé de mécanismes qui lui permettent de contrôler sa température interne aux alentours de 37 degrés. Mais une exposition excessive au soleil ou un effort sportif trop intense peut mettre le corps à rude épreuve et dérégler ces mécanismes.Résultats, la température corporelle augmente, des rougeurs et des douleurs comme le mal de tête apparaissent. Parfois cela peut être accompagné de nausées, de vomissement voire d’évanouissement.

Une insolation peut aussi avoir des effets bien plus graves comme les troubles cardiaques, une contraction des muscles ou encore une température corporelle proches des 40 degrés. On parle alors d’hyperthermie maligne. La personne doit être prise en charge très rapidement. Il est nécessaire de tout faire pour refroidir son corps. Les personnes âgées sont les plus sensibles à ce type de problème. En effet, le vieillissement de certaines fonctions diminue les capacités d'adaptation et également la sensation de soif.

Que faire pour éviter cela ?

Pour éviter de se retrouver dans des situations extrêmes, voici quelques conseils :

Maintenir son corps au frais

Manger léger et boire beaucoup

Limiter l’activité physique

Proposer son aide aux personnes les plus vulnérables

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles