Barrage policier forcé à la Concorde : un homme mis en examen et écroué

Dimanche 26 juillet vers 08h00 une voiture a forcé un barrage de la police après avoir percuté un autre véhicule. [CC / Flickr]

Un homme de 30 ans a été mis en examen et placé en détention provisoire dans l'enquête sur le conducteur de la voiture qui a forcé dimanche dernier un cordon de sécurité près de la place de la Concorde à Paris, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

 

L'homme, connu des services de police, a été mis en examen mercredi soir "pour complicité de tentative d'homicide volontaire sur dépositaire de l'autorité publique, complicité du refus d'obtempérer aggravé et subornation de témoin", a précisé la source.

Les enquêteurs le soupçonnent d'avoir été un des passagers de la voiture. Il aurait incité le conducteur à foncer sur le cordon de sécurité. D'après les premiers éléments de l'enquête, l'un des policiers présents sur place l'a entendu crier: "Vas-y, fonce!".

 

Un barrage forcé en plein milieu du Tour de France

Dimanche 26 juillet vers 08h00, une voiture a percuté un autre véhicule avant de prendre la fuite pour se soustraire à un contrôle. Des policiers déployés pour l'arrivée du Tour de France, prévue dans l'après-midi au même endroit, ont alors tiré des coups de feu. Une jeune femme, présente dans la voiture, a été blessée au thorax. Opérée dans la nuit de dimanche à lundi, ses jours ne sont pas en danger.

Quatre personnes avaient été placées en garde à vue. Trois ont été relâchées mardi, notamment un jeune homme de 16 ans qui s'était présenté comme le conducteur de l'automobile avant de reconnaître s'être dénoncé à la place de quelqu'un, sous promesse d'argent.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles