Meurtre d'une étudiante à Toulouse : où en est l'enquête ?

Des enquêteurs à l'entrée de l'immeuble où a été découvert le corps de la jeune femme. [STRINGER / AFP]

Lundi soir, le corps sans vie d'une femme était retrouvé dans un appartement de Toulouse. Depuis la cause du décès de la victime a été établie et quatre suspect ont été placés en garde à vue

 

L'identité de la victime bientôt confirmée

Pour le parquet, il est "hautement probable" que le corps retrouvé dans une malle est celui de la jeune Eva, une étudiante de 23 ans Des analyses ADN sont toujours en cours et l'identité officielle de la victime devrait être confirmé jeudi ou vendredi détaille le procureur à La Dépêche.

 

Quatre personnes en garde à vue

Mercredi 5 août, deux personnes - un homme et une femme - se sont présentés spontanément dans les locaux du service régional de police judiciaire, détaille La Dépêche, indiquant qu'ils détenaient des informations sur la mort de l'étudiante. 

Entendus par les enquêteurs, ils ont été placé en garde à vue. Par la suite, deux autres hommes ont été interpellé et également placés en garde à vue dans le cadre de cette enquête. 

Ces quatre suspects - étudiants en maths supérieures ou école de commerce - âgés de 19 à 23 ans  seront déférés devant la justice vendredi 7 août, dans l'après-midi. D'après l'un d'entre eux, deux des suspects auraient voulu tuer la jeune femme pour une histoire de dette de 6.000 euros, liée à un trafic de drogue.  

Le procureur de Toulouse Pierre-Yves Couilleau, a précisé qu'il s'orientait vers l'ouverture d'une information judiciaire pour homicide volontaire avec préméditation, complicité de ce crime, vol avec violences et trafic de stupéfiants. 

 

Une scène de crime étudiée

Tout aurait été fait dans cet appartement de la rue Merly pour que le corps de la jeune femme soit retrouvé le plus tard possible. D'abord, c'est dans une malle en plastique que la dépouille a été découverte par les pompiers, alertés par la mère d'Eva inquiète de ne plus avoir de nouvelles de sa fille depuis le 28 juillet. 

Ensuite la porte d'entrée du studio a été soigneusement calfeutrée à l'aide de ruban adhésif. Plusieurs bombes désodorisantes et des insecticides ont également été retrouvés sur place, ainsi que deux bouteilles d'acides chlorhydrique.

D'après les révélations d'un des suspects, la mise en scène de la disparition du corps aurait été inspirée de la série "Breaking Bad".

 

Une fracture du crâne responsable de la mort

"Les premières conclusions de celle-ci (l'autopsie) révélaient que le décès pouvait résulter d'une fracture du crâne", peut-on lire dans un communiqué du procureur envoyé à l'AFP.

 

Vous aimerez aussi

Hausse du carburant Blocages du 17 novembre : la mobilisation s'organise dans le Sud-Est
Spectacle Les machines géantes de Toulouse ont désormais leur musée
froid Trêve hivernale : occupation d'un gymnase à Toulouse

Ailleurs sur le web

Derniers articles