Menton : deux passeurs présumés devant un juge d'instruction

Des migrants à Vintimille, à la frontière italienne. [JEAN-CHRISTOPHE MAGNENET / AFP]

Deux passeurs présumés ont été présentés vendredi soir devant un juge d'instruction à Nice, après avoir fait passer la frontière franco-italienne à 23 migrants entassés dans un fourgon de transport, a indiqué le parquet.

 

Le conducteur du véhicule a été interpellé à Menton (Alpes-Maritimes) en flagrant délit, mercredi soir vers minuit. Son complice présumé, soupçonné d'être l'organisateur et déjà repéré par la police, a été arrêté à son domicile de Nice. L'interpellation des deux jeunes Tunisiens (nés en 1982 et 1987) est le fruit d'une "très bonne coopération" entre la police aux frontières française (PAF) et la police italienne, a souligné le procureur de Nice, Jean-Michel Prêtre. 

Une information judiciaire a été ouverte, car les deux hommes sont soupçonnés d'avoir organisé plusieurs voyages de ce type. Le procureur a demandé leur incarcération, en mettant en exergue "une atteinte à la dignité" des étrangers entassés sur un plateau à marchandises.

 

Condamnation 

Les 23 migrants africains (dont 15 Erythréens et des ressortissants du Soudan, du Mali, d'Afghanistan, de Côte d'Ivoire et de Guinée) avaient chacun réglé 200 euros pour se rendre de la ville-frontière italienne de Vintimille jusqu'à Paris, ont conclu les enquêteurs de la police aux frontières.

La semaine dernière, un passeur niçois qui avait franchi la frontière franco-italienne avec dix migrants clandestins dans sa voiture (dont trois dans le coffre) avait été condamné à 18 mois de prison ferme en comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Nice.

 

Vous aimerez aussi

Immigration Les Américains ferment progressivement leur frontière avec le Mexique
Immigration Honduras : la caravane des migrants progresse
Clandestins Hausse de 20% des expulsions d'étrangers en situation irrégulière en 2018, annonce Castaner

Ailleurs sur le web

Derniers articles