Migrants : accord franco-britannique attendu à Calais

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve se rend à Calais ce jeudi.[Fred Dufour / AFP/Archives]

Bernard Cazeneuve va signer jeudi à Calais, avec son homologue britannique Theresa May, un accord sur les migrants, sujet au coeur des entretiens qu'il aura ensuite à Berlin où le gouvernement s'attend à un nombre record de demandeurs d'asile cette année.

 

Les ministres français et britannique de l'Intérieur visiteront dans la matinée le site d'Eurotunnel, avant de rencontrer les forces de l'ordre, et signeront une convention de recrutement des agents de sécurité, a indiqué le ministère dans un communiqué. Après une table ronde sur la coopération franco-britannique en matière de lutte contre l'immigration illégale, ils rencontreront des responsables du centre d'accueil Jules Ferry et signeront un accord comprenant plusieurs volets.

Cet accord prévoit une section "renforçant l'engagement commun pour la sécurité du site, la lutte conjointe et résolue contre les filières criminelles de passeurs, les trafics d'êtres humains et l'immigration clandestine", alors qu'une économie de l'ombre s'est développée pour faire gagner la Grande-Bretagne aux migrants. Selon le Home Office, des policiers britanniques vont être déployés à Calais pour lutter spécifiquement contre les passeurs, dans le cadre de cet accord.

 

1 700 tentatives d'intrusion par nuit

Eurotunnel a dénombré jusqu'à 1.700 tentatives d'intrusion par nuit début août, avant une décrue à 100 ou 200 en moyenne ces derniers jours. La sécurité a déjà été fortement renforcée sur le site, avec l'installation de nouvelles clôtures et l'arrivée de renforts policiers.  Mais le Syndicat des cadres de la Sécurité intérieure (SCSI - CFDT), majoritaire chez les officiers de police, a dénoncé mercredi une "situation explosive" sur le site. 

Et la maire (Les Républicains) de Calais, Natacha Bouchart, a de nouveau tapé du poing sur la table en demandant à Londres et Paris 50 millions d'euros de "compensations financières" pour les "préjudices" provoqués par l'afflux de migrants. Depuis début juin, neuf migrants sont morts en tentant de gagner l'Angleterre.

 

Vous aimerez aussi

Immigration Mexique : les migrants espèrent toujours passer de l'autre côté de la frontière
Immigration Les Américains ferment progressivement leur frontière avec le Mexique
Immigration Honduras : la caravane des migrants progresse

Ailleurs sur le web

Derniers articles