Construction d'HLM : Paris redoute la baisse des aides d'Etat

L'Etat pourrait supprimer l'aide annuel de 70 millions d'euros qu'il verse à la ville de Paris pour la construction de logements sociaux. [Thomas Samson / AFP/Archives]

"Une décision incompréhensible, totalement contradictoire avec ce que le gouvernement annonce par ailleurs." 

 

C’est par ces mots que Ian Brossat, l’adjoint communiste au logement a qualifié ce dimanche la volonté du gouvernement de supprimer les aides à la pierre, dont s’est alarmée ce week-end la maire PS de Paris, Anne Hidalgo. Ces subventions sont destinées à soutenir la construction de logements sociaux. 

 

Le budget de construction amputé de près d'un quart

De 70 millions d’euros l’an dernier, elles pourraient ainsi tomber à 60 millions cette année, et être purement et simplement supprimées l’an prochain. Or cette enveloppe constitue près d’un quart du montant total (300 millions d'euros par an) consacré à la construction de 7 000 logements sociaux par an dans la capitale.

"L’Etat ne respecte pas ses engagements. C’est un mauvais coup pour une zone tendue comme Paris, mais aussi pour l’emploi dans le secteur du BTP", souligne Ian Brossat. Ces aides sont incluses dans la loi de finance qui devrait être présentée au Conseil d’Etat ce vendredi.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles