Air France brandit la menace de départs contraints

Des avions d'Air France sur le tarmac de l'aéroport de Roissy, le 18 mars 2015 [Eric Piermont / AFP/Archives] Des avions d'Air France sur le tarmac de l'aéroport de Roissy, le 18 mars 2015 [Eric Piermont / AFP/Archives]

La direction d'Air France a précisé vendredi son scénario de réduction de ses vols si un accord n'était pas trouvé rapidement avec les syndicats sur le nouveau plan de restructuration et elle a agité la menace de "départs contraints", ont indiqué à l'AFP plusieurs sources syndicales.

 

La direction de la compagnie aérienne a précisé en Comité central d'entreprise (CCE) sa menace : "une baisse de 10% du programme long courrier", selon trois représentants des salariés présents.

La possibilité de recourir dans ce cas à des "départs contraints" a été évoquée, ont précisé deux d'entre eux. Depuis 2010, la compagnie enchaîne les plans de départs volontaires pour réduire ses effectifs.

Au CCE, Air France a dressé un bilan contrasté de l'été qui s'achève : très positif sur le plan des résultats, mais largement négatif sur le terrain du dialogue social.

Air France a répété qu'en cas d'échec des négociations sur le Plan Perform 2020, successeur de Transform (2012-2015), d'ici à fin septembre, elle mettrait en oeuvre un plan "alternatif" de réduction de sa flotte. "C'est encore conditionné au blocage des discussions avec les pilotes", selon un représentant syndical.

La direction devrait préciser ses intentions lors du prochain CCE qui se tiendra les 24 et 25 septembre, ou après le conseil d'administration du 2 octobre. Un CCE extraordinaire devrait avoir lieu le 5 octobre, a-t-on appris de sources syndicales.

Le plan de départs volontaires visant 800 postes (500 au sol, 300 en cabine), annoncé en début d'année, sera alors clos. De 2012 à fin 2014, Air France et ses filiales ont perdu 6.413 salariés (-9% de ses effectifs).

À suivre aussi

La compensation carbone se fera notamment par «le financement de projets de plantation d'arbres».
Environnement Air France va compenser les émissions de CO2 de ses vols intérieurs dès 2020
Un appareil de la compagnie française XL Airways le 8 juin 2018 à l'aéroport parisien Roissy-Charles de Gaulle [STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives]
Aviation Le patron d'XL Airways en appelle à Air France
Aviation La reprise d'Aigle Azur dans un ciel plus qu'incertain

Ailleurs sur le web

Derniers articles