Deux singes disparaissent dans un zoo des Bouches-du-Rhône

Soumis à un régime particulier, les singes risquent de mourir si ils ne sont pas retrouvés Soumis à un régime particulier, les singes risquent de mourir si ils ne sont pas retrouvés[Pablo Cozzaglio / AFP/Archives]

Deux singes d'espèces protégées ont été volés au zoo de la Barben, près de Marseille, a annoncé lundi 7 septembre la direction de l'établissement.

Les portes de leurs abris ont été retrouvées fracturées, samedi 5 septembre au matin. Un capucin et un ouistiti à pinceaux blancs, deux singes protégés originaire du Brésil, ont été volés au zoo de la Barben (Bouches-du-Rhône). La détention de ces espèces rares est très réglementée. Les animaux suivent en effet un régime alimentaire spécifique, élaboré en laboratoire, et vivent au sein de structures familiales très hiérarchisées. S'ils ne sont pas retrouvés rapidement, ils risquent de mourir. Une situation très alarmante qui a conduit la direction du zoo à porter plainte et à lancer un appel à l'aide. "Nous sommes en colère et surtout inquiets pour l'avenir de ces animaux, c'est pourquoi nous demandons à toute personne ayant des informations pouvant nous aider à les retrouver de nous contacter", peut-on ainsi lire sur le site de l'établissement, un des plus importants de la région avec près de 700 animaux représentant plus de 130 espèces.

Grands d'une vingtaine de centimètres, les deux animaux sont facilement reconnaissables : le capucin est marron avec la tête et les pattes plus foncées, le ouistiti est gris moucheté, avec des touffes de poils blancs sur les oreilles. Ils sont tous les deux équipés de puces électroniques permettant de les identifier.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles