La France s'organise avant d'accueillir des migrants

Kléber Arhoul et Bernard Cazeneuve préparent le pays à accueillir un millier de migrants[LOIC VENANCE / AFP]

Le ministre de l'Intérieur a annoncé ce lundi la nomination d'un "coordinateur national", chargé d'organiser l'accueil des migrants par les différentes villes et collectivités locales. Ce sont mille réfugiés qui devraient être accueillis sur le territoire dans les prochains jours. 

 

Kléber Arhoul endossera ce rôle de coordinateur. Ce dernier sera l'"interlocuteur de références des élus" a précisé Bernard Cazeneuve. L'homme était depuis mai 2014 préfet délégué pour l'égalité des chances auprès du préfet du Nord-Pas-de-Calais

 

Dès samedi, Kléber Arhoul participera à la réunion avec les maires de France à Paris, où devraient siéger les maires des communes qui se sont dites disponibles ces derniers jours à accueillir des migrants. Les villes de Paris, Bordeaux, Pau, Villeurbanne, Avignon, Poitiers, Besançon, Évry, Rouen, Strasbourg, Metz, Lille devraient être représentées. 

Les communes d'accueil seront aidées par l'État et par l'UE, a précisé Olivier Faure, porte-parole du PS.

 

Des centres provisoires

Des réfugiés, "uniquement des Syriens, Irakiens et Érythréens, c'est-à-dire des personnes en urgent besoin de protection" a précisé Bernard Cazeneuve pourront être accueillis dans une dizaine de centres provisoires en Ile-de-France ou à proximité. 

D'ici deux ans, le chef de l'État estime que 24.000 réfugiés devraient être accueillis en France. Olivier Faure a rappelé de son côté que le pays avait "accueilli 500.000 Espagnols au début de la guerre d'Espagne et 120.000 boat people en 1979, au moment de la crise vietnamienne"

Vous aimerez aussi

Pascal, ex-président de l'OFPRA, dénonce la reconduite systématique des migrants en méditerranée
Asile Pascal Brice, ex-président de l'OFPRA, dénonce la reconduite systématique des migrants en Méditerranée
Des migrants assis sur le pont du Sea Watch 3, le 30 janvier 2019 au large de Syracuse, en Italie [FEDERICO SCOPPA / AFP]
Italie Italie : le navire Sea-Watch bloqué en Sicile par les gardes-côtes
Près de 140 migrants ont été mis à l'abri ce jeudi 31 janvier.
Social Paris : énième mise à l'abri de migrants dans la capitale sur fond de critiques des associations

Ailleurs sur le web

Derniers articles