Les "dames pipi" de Paris fixées sur leur sort mardi

Les "dames pipi" s'occupaient pour certaines depuis 32 ans de l'entretien des WC publics dans plusieurs gares de la capitale et édifices touristiques. [CC / Flickr]

Les "dames pipi" parisiennes devraient être fixées sur leur sort ce mardi.

 

C’est un jugement que cette dizaine de nettoyeuses de toilettes publiques attend avec beaucoup d’espoir. Le conseil des prud’hommes doit en effet rendre sa décision dans l’affaire des "dames pipi" sans emploi depuis le 1er juillet, après une première audience le 27 août. En cause : la reprise de leur activité par une nouvelle entreprise, pour laquelle ces femmes âgées de 45 à 65 ans souhaitent continuer de travailler. 

 

Elles entretenaient les wc de gares et de lieux touristiques

Mais elles pourraient bien se retrouver sur le carreau, après avoir passé jusqu’à trois décennies à nettoyer les WC des gares et de lieux emblématiques de la capitale. Parmi ceux-ci, figurent notamment ceux de la cathédrale Notre-Dame, ou encore des places de l’Etoile et Madeleine (8e).

De son côté, le nouveau prestataire se défend en soulignant que l’activité a évolué, désormais davantage axée sur le service à la personne et l’exploitation commerciale des sites.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles