Arrivée en France des premiers réfugiés

Les premiers migrants en provenance d'Allemagne sont arrivés à Champagne-sur-Seine.[PIERRE CONSTANT / AFP]

Cinquante-trois réfugiés, premier contingent de migrants syriens et irakiens ayant quitté mardi soir Munich, dans le sud de l'Allemagne, sont arrivés en bus mercredi matin à Champagne-sur-Seine, en Seine-et-Marne, a constaté une journaliste de l'AFP.

 

Accueillis par des volontaires de la Croix-Rouge, les réfugiés à l'air fatigué, essentiellement des hommes seuls mais aussi deux familles et deux femmes avec enfants, sont descendus du bus sous un soleil éclatant, avant de se diriger vers une tente, où des petits déjeuners avaient été disposés sur des tables.

Certains portaient de lourds sacs en plastique, et quelques-uns faisaient le "V" de la victoire vers les nombreuses caméras à leur arrivée dans cette petite ville de 6.600 habitants au sud-est de Paris.

 

"En Irak, la vie est dangereuse, alors nous voulons commencer une nouvelle vie ici", a explique Oussama, un ingénieur de 28 ans originaire de Bagdad. "Je veux rester et je veux apprendre le français".

Une petite fille, tout sourire dans une poussette, a reçu un doudou des mains du personnel de la Croix-Rouge.

"Nous allons les mettre à l'abri dans des locaux mis à disposition par la municipalité, des locaux relativement confortables compte tenu des difficultés qu'ils ont rencontrées", a expliqué Jean-Jacques Eledjam, président de la Croix-Rouge.

"Nous allons les accompagner et faciliter leurs démarches administratives, permettre qu'ils obtiennent un statut de réfugié dans les deux à quatre mois", a-t-il précisé.

D'autres réfugiés sont attendus dans un centre de loisirs de Cergy-Pontoise, dans le Val-d'Oise.

Face à l'afflux massif d'exilés en Europe, François Hollande avait annoncé lundi que la France était prête à accueillir 24.000 réfugiés au cours des deux prochaines années.

Il avait ajouté qu'au nom "du principe de solidarité", il était "prêt à accueillir", dans les prochaines semaines, "plusieurs centaines voire un millier" de réfugiés fraîchement arrivés en Allemagne.

Selon la Croix-Rouge française, 1.000 personnes venues d'Allemagne arriveront en France d'ici vendredi.

L'Office de protection des réfugiés et des apatrides (Ofpra), qui gère les demandes d'asile en France, avait dépêché une équipe dans un centre d'accueil temporaire à Munich pour organiser ce transfert.

Le Premier ministre Manuel Valls doit présider mercredi à 14H00 à Matignon une réunion interministérielle sur la question de l'hébergement.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles