Les remèdes de la Cour des comptes pour la Sécu

Le premier président de la Cour des comptes, Didier Migaud. Le premier président de la Cour des comptes, Didier Migaud. [Bertrand Guay / AFP]

Tarif unique pour les dialyses, fusion de centres de lutte contre le cancer, fermeture de certaines maternités… Le Premier président de la Cour des comptes, Didier Migaud, a présenté ce mardi 15 septembre des pistes structurelles pour réduire le déficit de la sécurité sociale.

 

"Des marges de manœuvres importantes existent pour réduire le déficit de la Sécurité sociale", a martelé ce mardi 15 septembre Didier Migaud, le premier président de la Cour des comptes, lors de la présentation du rapport annuel sur les comptes de la sécu. Il ne s’agit pas de lutte contre la fraude aux cotisations, mais d’économies structurelles.

Didier Migaud pense notamment à la diminution du nombre d’infirmiers ou de kinésithérapeutes – en constante augmentation depuis quinze ans –, à de nouvelles fermetures de maternités, à de possibles fusions de centres de lutte contre le cancer ou à l’instauration d’un tarif unique pour les séances de dialyse, dont bénéficient chaque année près de 73 500 personnes souffrant d’insuffisance rénale. Car si le déficit de la sécurité sociale a diminué en 2014, s’établissant à 12,8 milliards d’euros contre 16 milliards en 2013, il n’en reste pas moins "très préoccupant".

 

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles