Notre-Dame-de-Paris : neuf Femen rejugées ce jeudi

Les féministes du mouvement Femen le 12 février 2013 dans la nef de Notre-Dame à Paris [Joel Saget / AFP]

Des militantes Femen sont jugées en appel jeudi pour la dégradation de cloches de la cathédrale de Notre-Dame de Paris.

 

Elles occupent décidement le devant de la scène. Neuf militantes Femen sont de retour devant le tribunal jeudi, jugées en appel pour avoir dégradé des cloches de Notre-Dame de Paris, en février 2013, à l'occasion du renoncement du pape Benoit XVI

 

Innoncentées au cours d'un premier procès

Les militantes aux seins nus avaient été acquittées en première instance, faute de preuves pour les condamner. Le parquet et le recteur de la cathédrale avaient fait appel, estimant qu’elles avaient frappé avec des bâtons trois cloches qui étaient exposées dans la nef.

L'organisation des Femens avait déjà mené à plusieurs reprises des actions dans la capitale, au musée Grévin, dans l'église de la Madeleine, ou encore au Louvre.

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles