La Sécu, 70 ans de protection sociale en France

La Sécurité sociale fête ses 70 ans en octobre 2015 La Sécurité sociale fête ses 70 ans en octobre 2015[Fred Dufour / ARCHIVES/AFP]

Dimanche 4 octobre, la Sécurité sociale fête ses 70 ans. L'occasion de revenir sur les grands événements qui ont marqué l'histoire de l'institution.

 

Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, l'état sanitaire de la France est catastrophique. Les personnes les plus vulnérables meurent de faim, les femmes ne font plus d'enfants... L'Etat décide alors de mettre en place un système de protection social fondé sur la solidarité, qui permettra en outre de favoriser la relance économique.

Soixante-dix ans plus tard, la Sécu est toujours-là, bien que profondément remaniée et perpétuellement déficitaire.

4 octobre 1945. Une ordonnance promulguée par le gouvernement du général de Gaulle instaure un système de sécurité social géré par les partenaires sociaux et financé par des cotisations à la charge des employeurs et des salariés.

27 octobre 1946. Le droit de tous à la protection de la santé, à la sécurité matérielle, aux repos et aux loisirs est inscrit dans le Préambule de la Constitution de la IVe République.

14 mars 1947. Un accord collectif interprofessionnel crée un régime de retraite complémentaire pour les cadres (AGIRC).

• 17 juillet 1948. Une loi instaure trois régimes spécifiques d'assurance vieillesse pour les professions salariées non agricoles (artisans, professions industrielles et commerciales, professions libérales).

8 décembre 1961. Un nouveau régime de retraites complémentaire est créé pour les non cadres (ARRCO).

• 21 août 1967. Le système connaît sa première grande réforme. Les risques sont répartis entre trois caisses (maladie, vieillesse, famille) et des taxes sur l'alcool et le tabac sont affectées à la Sécu.

• 26 mars 1982. L'âge de la retraite est abaissé de 65 à 60 ans.

• 1er décembre 1988. Le Revenu minimum d'insertion (RMI) est institué pour les plus de 25 ans en grande difficulté. Il sera remplacé en 2009 par le Revenu de solidarité active (RSA).

• 29 décembre 1990. Une loi instaure le Revenu minimum d'insertion (RMI). Cette prestation est financée par l'État mais versée par les caisses d'allocations familiales.

• 22 juillet 1993. La durée de cotisation pour obtenir une retraite à taux plein passe de 37,5 à 40 ans.

• 22 février 1996. La réforme Juppé permet au Parlement de voter des lois de financement de la Sécurité sociale. C'est la première fois depuis 1945 que les députés et les sénateurs interviennent sur un terrain réservé jusque-là aux partenaires sociaux.

• 1997. La carte Vitale est mise en place.

• 27 juillet 1999. Une loi institue la Couverture maladie universelle (CMU) pour les personnes à faible revenus.

• 9 novembre 2010. L'âge légal de départ à la retraite est relevé progressivement de 60 à 62 ans, la pénibilité est prise en compte dans le calcul des droits et les règles de calcul des retraites des femmes sont améliorées.

• 2015. Les allocations familiales, jusqu'alors versées à tous les foyers en fonction du nombre d'enfants, sont désormais modulées en fonction des revenus.

 

À suivre aussi

Fraude Faux numéros de sécurité sociale : une fraude estimée entre 117 et 139 millions d’euros
Santé Le gouvernement serait prêt à reporter son plan d'économies sur les arrêts maladie
Le déficit de la Sécu "se creuserait" de nouveau en 2019, entre 1,7 et 4,4 milliards d'euros, selon une synthèse de la Commission des comptes  [PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives]
Santé Sécu : le déficit va replonger en 2019, selon la Commission des comptes

Ailleurs sur le web

Derniers articles