Abattoirs d'Alès : une enquête préliminaire ouverte

L'abattoir d'Alès, le 30 août 2013 [BORIS HORVAT / AFP/Archives] L'abattoir d'Alès, le 30 août 2013 [BORIS HORVAT / AFP/Archives]

Le parquet d'Alès (Gard) a annoncé jeudi avoir ouvert une enquête préliminaire sur des "faits d'acte de cruauté, mauvais traitements sur animaux" à l'abattoir de la ville.

 

Dans un communiqué, le parquet a précisé que cette enquête était ouverte après le dépôt d'une plainte par une association dénonçant les conditions d'abattage des animaux dans cet abattoir. L'association a diffusé une vidéo montrant des mauvais traitements, ce qui a entraîné mercredi la fermeture à titre conservatoire de l'abattoir.

Les vidéos montrent notamment des bovins et des moutons en train d'être saignés alors qu'ils ont repris connaissance après avoir été étourdis, des porcs entassés dans une cage qui descend dans une fosse où ils seront asphyxiés au Co2, ou un cheval apeuré frappé avec un aiguillon électrique.

 

L'interprofession prête à se porter partie civile

L'interprofession des viandes Interbev a par ailleurs condamné les "pratiques inacceptables" de l'abattoir municipal d'Alès (Gard) et salué sa fermeture après la diffusion par une association d'une vidéo montrant des mauvais traitements infligés aux animaux.

"Si l'enquête administrative confirmait un ou plusieurs manquements aux réglementations en vigueur, Interbev se portera partie civile et demandera réparation des préjudices éventuellement subis", précise le communiqué.

 

 

À suivre aussi

Faits divers Côtes-d’Armor : Un chauffeur meurt enseveli sous des restes de porc
Animaux Meuse : 180 cochons en route pour l'abattoir meurent dans un accident de camion
Animaux Plus de 13.000 chiens tués chaque mois dans une ville indonésienne pour être mangés

Ailleurs sur le web

Derniers articles