Fusillade à Marseille : la piste du trafic de stupéfiants "privilégiée"

Dans la nuit de samedi à dimanche, trois jeunes ont été la cible de tirs dans une cité de Marseille. Il sont décédés des suites de leurs blessures. À l'image, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. [AFP / Archives]

Une fusillade cette nuit dans une cité de Marseille a fait trois morts dont deux jeunes de 15 ans, a-t-on appris dimanche matin de source policière. "La piste du trafic de stupéfiants est privilégiée", a annoncé le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve.

Selon le site du quotidien La Provence les faits se sont déroulés au pied d'un bâtiment de la cité des Lauriers (Marseille 13e).

Dans la nuit, trois jeunes ont été la cible de tirs et sont décédés. Deux d'entre eux avaient tout juste 15 ans. Le 3e, 23 ans. Les tentatives des marins-pompiers pour les réanimer sur les lieux du drame ont été vaines. Ce matin, des témoins étaient toujours recherchés.

Balles de 9 mm

"Des étuis de 9mm ont été retrouvés, mais la police ignore encore les circonstances de cette fusillade", a indiqué Pierre-Marie Bourniquel, directeur départemental de la sécurité publique.

Deux véhicules retrouvés incendiés

Par ailleurs, deux véhicules ont été retrouvés incendiés sur la commune de Gardanne vers 2h30 du matin. Il s'agit d'une Renault Mégane et d'une Alfa Romeo immatriculées à l'étranger qui pourraient avoir été utilisées par les meurtriers.

A l'intérieur de l'une des voitures ont été trouvés les restes d'un fusil à pompe et d'une autre arme non identifiée. L'enquête est maintenant confiée à la police judiciaire (PJ) de Marseille.

Cazeneuve : "la piste du trafic de stupéfiants privilégiée"

"L'hypothèse de meurtres liés au trafic de stupéfiants est à ce stade privilégiée", a indiqué le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve dans un communiqué.

La note de son ministère précise par ailleurs que depuis le début de l'année à Marseille, «10 réseaux majeurs de trafiquants ont été démantelés, 132 individus ont écroués et 1,5 tonne de cannabis et 39 kg de cocaïne ont été saisis».

Le Premier Ministre Manuel Valls, a également réagi en affirmant que «rien n’arrêterait la détermination de l’Etat à lutter contre le crime organisé».

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles