Réfugiés : la nouvelle politique d'asile entre en vigueur

Des migrants dans une ancienne cour d'école à Paris le 23 octobre 2015 Des migrants dans une ancienne cour d'école à Paris le 23 octobre 2015 [AP Photo/Jacques Brinon]

Alors que la France et l'Europe font face à un afflux de migrants sans précédent, la réforme de l'asile, adoptée cet été, entre en vigueur ce lundi 2 novembre.

Visant à transposer en droit français un texte européen, la loi a pour principal objectif de fluidifier un système grippé. Le manque de places d’hébergement et les procédures qui s’éternisent conduisent en effet à des situations humaines inextricables, en particulier quand des demandeurs se retrouvent déboutés alors qu’ils ont commencé une nouvelle vie en France. Le mois dernier encore, la Cour des comptes rappelait la nécessité d’accélérer les procédures.

La réforme prévoit donc de renforcer les moyens de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) qui octroie le statut de réfugié, et de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (Ofii). Leurs effectifs se verront augmenter de respectivement 126 et 100 nouveaux postes. La loi met également en place une procédure accélérée pour l’instruction des dossiers. Enfin, elle prévoit d’ouvrir 18 500 nouvelles places d’hébergement dans les centres d’accueil.

Des demandes en hausse de 20%

En septembre, le gouvernement s’est engagé à prendre en charge 30 000 réfugiés sur deux ans. La France, qui a enregistré 65 000 demandes d’asile l’an passé, devrait en comptabiliser 20 % de plus cette année. Les députés ont approuvé jeudi dernier une hausse de 100 millions d’euros du budget 2016 de l’immigration, de l’asile et de l’intégration, initialement de 703 millions. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles