Attentats : les principales déclarations du procureur de Paris

François Molins, le procureur de la République de Paris a révélé les dernières avancées de l'enquête. [ALAIN JOCARD / AFP]

François Molins, le procureur de la République de Paris, a fait le point mercredi soir sur les avancées de l'enquête après les attentats de Paris et l'assaut mené mercredi à Saint-Denis.

Le commando neutralisé mercredi matin à Saint-Denis «pouvait passer à l'acte»

"Tout laisse à penser" que le groupe de personnes interpellées ou abattues mercredi matin lors d'un raid sur un appartement à Saint-Denis pouvait commettre un nouvel attentat, a déclaré le procureur. Lors de l'opération, "une nouvelle équipe de terroristes a été neutralisée et tout laisse à penser que, au regard de leur armement, leur organisation structurée et leur détermination, ce commando pouvait passer à l'acte".

Les assaillants du Bataclan ont envoyé un SMS avant l'attaque

Un SMS indiquant "on est parti, on commence" a été envoyé le soir des attaques du vendredi 13 novembre à partir d'un téléphone portable découvert dans une poubelle à l'extérieur de la salle de concert du Bataclan, a déclaré mercredi le procureur de Paris François Molins. "Les investigations s'attachent bien évidemment à déterminer quel est le destinataire de ce message", envoyé à 21H42, peu avant l'attaque, a-t-il ajouté.

Un témoignage atteste de la présence d'Abdelhamid Abaaoud en France

C'est ce témoignage, recueilli lundi soir, qui a également permis aux enquêteurs de remonter la trace de l'appartement de Saint-Denis, où l'assaut a été lancé mercredi matin.

Abdelhamid Abaaoud et Salah Abdeslam ne figurent pas parmi les huit gardés à vue

L'assaut mené mercredi matin à Saint-Denis a été décidé après que les enquêteurs ont recueilli un témoignage faisant état de la présence, sur le territoire français d'Abdelhamid Abaaoud, a annoncé le procureur de Paris François Molins.

"Les enquêteurs se sont orientés vers la piste de cet appartement (visé) après avoir recueilli un témoignage faisant état de la présence d'Abaaoud sur le territoire français" le lundi 16 novembre et "qui a fait l'objet de nombreuses vérifications téléphoniques et bancaires", a détaillé M. Molins, présentant Abaaoud comme un individu "suspecté d'être l'inspirateur de nombreux projets d'attentats ou attentats terroristes en Europe pour le compte de l'organisation terroriste Etat islamique

Salah Abdeslam aurait quant à lui participé directement aux fusillades qui ont eu lieu dans les Xème et XIème arrondissements. Il est recherché depuis.

3 personnes interpellées à Saint-Denis pas encore identifiées

Au cours de l'assaut mercredi matin à Saint-Denis, trois personnes ont été interpellées dans les appartements. Elles ont été placées en garde à vue et leur identité est en cours de vérification.

Au moins deux morts pendant l'assaut de Saint-Denis

Une femme s'est faite exploser au début de l'assaut, mercredi matin à 4h20. «Un corps criblé d'impacts» a également été découvert «dans les décombres de l'immeuble» mais son état «ne permet pas non plus à ce stade de l'identifier», a précisé le procureur.

5 policiers blessés à Saint-Denis pendant l'assaut

Cinq policiers du RAID ont été blessés mercredi matin dans l'appartement de Saint-Denis. Le procureur de Paris a annoncé que plus de 5 000 munitions ont été utilisées par la police pendant l'assaut.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles