600 perquisitions menées dans les milieux islamistes

Les frappes contre Daesh seront menées en Syrie et en Irak. [KARIM SAHIB / AFP]

Le corps d'Abdelhamid Abaaoud, cerveau présumé des attentats du 13 novembre, a été «formellement identifié comme ayant été tué au cours de l'assaut» mené mercredi à Saint-Denis. Ce jeudi, un projet de loi renforçant l'état d'urgence est soumis aujourd'hui au vote des députés. Devant eux, Manuel Valls les a avertit du «risque d'armes chimiques et bactériologiques».

20h47 : Un renseignement marocain a notamment mis les enquêteurs sur la piste d'Abaaoud

20h34 : Des auteurs des attentats «ont profité de la crise des réfugiés pour se glisser» en France, selon Valls

Au 20h de France 2, le Premier ministre a aussitôt ajouté que «d'autres étaient en Belgique, déjà. D'autres, je veux le rappeler, étaient en France».

20h24 : 600 perquisitions ont été menées dans les milieux islamistes

Plus précisément, 157 personnes ont été assignées à résidence depuis vendredi. Le précédent bilan faisait état d'environ 400 perquisitions mercredi.

20h15 : «Nous ne savons pas» comment Abaaoud est rentré en France, dit Manuel Valls

20h10 : Selon Manuel Valls, «on peut imaginer» que d'autres groupes liés aux attentats sont encore actifs

«Nous ne savons pas au moment où se mène encore l'enquête s'il y a des groupes, des individus, qui sont directement liés à l'attaque de vendredi soir sur Paris, sur Saint Denis», a-t-il déclaré à France 2. Des groupes encore actifs ? «Nous ne le savons pas encore. On peut l'imaginer», a-t-il répondu.

19h38 : François Hollande ordonne «l'intensification» des frappes contre Daesh

«François Hollande a donné les instructions nécessaires à l'intensification des opérations militaires en cours pour lutter contre Daesh en Syrie comme en Irak», annonce la présidence dans ce communiqué diffusé à l'issue d'un Conseil de défense.

19h15 : Paris propose à l'Onu une résolution prévoyant «toutes les mesures nécessaires» contre Daesh

Ce texte appelle les Etats à «redoubler d'efforts et à coordonner leurs efforts pour prévenir et stopper les actes terroristes commis spécifiquement» par Daesh et par d'autres groupes terroristes associés à al-Qaida.

19h15 : François Hollande va recevoir le roi du Maroc vendredi

Dans l'agenda du président, la présidence annonce pour 16h un «entretien (du président) avec Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc».

18h50 : Deux Syriens suspects arrêtés en Italie

Deux Syriens ont été arrêtés à l'aéroport de Bergame, dans le nord de l'Italie, alors qu'ils s'apprêtaient à prendre un vol pour Malte en possession de faux passeports et de photos suspectes dans la mémoire de leur téléphone, annoncent les médias italiens.

17h35 : Abdelhamid Abaaoud est passé par l'Allemagne en janvier 2014

L'organisateur présumé des attentats de Paris tué mercredi, Abdelhamid Abaaoud, était passé par un aéroport allemand à destination d'Istanbul en janvier 2014, sans être interpellé faute «d'indications» en ce sens, a indiqué jeudi la police allemande.

17h21 : le marché de Noël de Colmar ouvrira comme prévu vendredi

Le marché de Noël de Colmar, premier grand marché de Noël alsacien, ouvrira comme prévu vendredi, avec des effectifs policiers et militaires renforcés dans le contexte de la menace terroriste, ont annoncé le préfet du Haut-Rhin et le maire de Colmar.

16h37 : Neuf personnes interpellées après des perquisitions à Bruxelles

Sept d'entre elles ont été appréhendées dans le dossier concernant Bilal Hadfi, l'un des jihadistes décédé dans les attaques, lors de six perquisitions menées à Bruxelles, notamment dans la commune de Molenbeek, considérée comme une base arrière du jihadisme européen. Deux autres personnes ont été interpellées dans le cadre plus général de l'enquête sur les attentats commis à Paris vendredi, a précisé le parquet.

16h14 : La Marseillaise jouée ce week-end avant tous les matchs du Championnat d'Angleterre

«Etant donné notre proximité et la longue relation qui existe entre le Championnat d'Angleterre et la France, jouer la Marseillaise comme un acte de solidarité et de souvenir est la bonne chose à faire», a déclaré dans un communiqué le directeur général de la Premier League, Richard Scudamore.

15h57 : Hollande s'est entretenu avec Obama

François Hollande et son homologue américain Barack Obama se sont entretenus jeudi par téléphone des progrès de l'enquête post-attentats en France et de la Syrie, avant leur rencontre à Washington la semaine prochaine.

15h18 : Abaaoud était impliqué dans quatre attentats évités ou déjoués depuis le printemps

«Six attentats ont été évités ou déjoués par les services français depuis le printemps 2015, Abaaoud était impliqué dans quatre d'entre eux», a expliqué Bernard Cazeneuve. Abdelhamid Abaaoud a eu un «rôle déterminant» dans les attentats de Paris, a par ailleurs déclaré le ministre de l'Intérieur.

Cazeneuve: "Abdelhamid Abaaoud a joué un rôle... par ITELE

15h01 : le rassemblement de vendredi devant la grande mosquée de Paris annulé

Le rassemblement prévu vendredi devant la grande mosquée de Paris a été annulé ce jeudi car les conditions de sécurité ne sont pas réunies a estimé la mosquée.

14h29 : François Hollande va réunir un conseil de Défense à 17h00

Ce conseil restreint permettra de «faire le point sur la situation intérieure et extérieure».

14h25 : l'Assemblée nationale prolonge et renforce de trois mois l'état d'urgence

L'Assemblée nationale a adopté à la quasi-unanimité, par 551 voix contre 6, le projet de loi prolongeant pour trois mois l'état d'urgence post-attentats et renforçant ce régime d'exception.

13h34 : le corps d'Abaaoud «formellement identifié» parmi les victimes de l'assaut de Saint-Denis

Le corps d'Abdelhamid Abaaoud a été "formellement identifié comme ayant été tué au cours de l'assaut" mené mercredi contre un appartement de Saint-Denis annonce dans un communiqué le procureur de la République de Paris, François Molins. "Il s'agit du corps découvert dans l'immeuble, criblé d'impacts". "On ignore par ailleurs à ce stade si Abbaoud s'est fait - ou non - exploser", a par ailleurs indiqué le parquet.

Abdelhamid Abaaoud a bien été tué dans l'assaut... par ITELE

Manuel Valls a confirmé cette information devant l'Assemblée nationale qui discute actuellement du projet de loi renforcant l'état d'urgence, saluant la neutralisation de "l'un des cerveaux" des attentats de Paris et Saint-Denis et en rendant hommage au travail "des services de renseignement et de la police". Les députés ont applaudis.

13h18 : l'Assemblée vote le recours au bracelet électronique

Après un vif débat, les députés ont adopté un amendement de dernière minute du gouvernement autorisant le recours au bracelet électronique pour contrôler certains assignés à résidence. Une disposition qui ne va néanmoins pas aussi loin que ce que proposaient Les Républicains et l'UDI qui souhaitaient notamment se passer du consentement de la personne concernée.

12h58 : Abdelhamid Abaaoud a cherché à recruter des femmes en Espagne

Le ministre espagnol de l'Intérieur, Jorge Fernandez Diaz, a annoncé qu’Abdelhamid Abaaoud, avait essayé de recruter via Internet, des femmes résidant en Espagne pour qu'elles rejoignent Daesh.

12h47 : l'Assemblée vote la prolongation de l'état d'urgence

L'Assemblée vient de voter l'article permettant la prolongation de trois mois de l'état d'urgence. Constitutionellement, l'état d'urgence est décrété pour 12 jours. "L'état d'urgence déclaré par le décret du 14 novembre 2015 portant application de la loi du 3 avril 1955 est prorogé pour une durée de trois mois à compter du 26 novembre 2015" dispose cet article au projet de loi soumis en urgence au Parlement. L'ensemble du projet de loi était toujours en cours d'examen jeudi à la mi-journée à l'Assemblée. Ce régime d'exception prendra fin le 25 février 2016 à minuit, sauf s'il est interrompu avant.

12h39 : 24 actes antimusulmans depuis le 13 novembre

Vingt-quatre actes antimusulmans ont été enregistrés depuis les attentats de Paris annonce à l'AFP l'Observatoire national contre l'islamophobie du Conseil français du culte musulman (CFCM). Ces chiffres, uniquement basés sur les plaintes et mains courantes déposées auprès des services de police ou de gendarmerie et comptabilisées par le ministère de l'Intérieur, se ventilent en six actions (dégradations de mosquées, violences physiques...) et 18 menaces (lettres haineuses, insultes…)

11h42 : le Charles-de-Gaulle est arrivé "sur zone"

Plusieurs médias annoncent l'arrivée du porte-avions francais "sur zone". Il avait appareillé hier de Toulon. La France avait annoncé qu'il serait "à la fin de la semaine" en Méditerranée orientale, prêt à engager ses avions en Syrie. Le président russe Vladimir Poutine a ordonné mercredi à ses navires de guerre en mer Méditerranée d'entrer en "contact direct" avec lui et de "coopérer avec les alliés" français.

11h37 : la Fête des lumières à Lyon est annulée

Gérard Collomb, maire de Lyon indique que l'édition 2015 de la Fête des lumières qui réunit 2 à 3 millions de personnes chaque année, sera annulée. L'évènement devait se tenir du 5 au 8 décembre. "Nous allons donc transformer la Fête des Lumières en un hommage aux victimes des attentats de Paris" a indiqué le maire lors d'une conférence de presse. "Pour moi, ne pas faire courir de risques aux Lyonnais n'est pas donner raison aux terroristes".

11h32 : les mesures annoncées chiffrées à 600 millions d'euros

Les mesures annoncées par François Hollande pour renforcer la sécurité après les attentats de Paris coûteront à l'Etat "600 millions d'euros" en 2016, a annoncé jeudi, au Sénat, le ministre des Finances Michel Sapin en ouvrant les débats sur le projet de budget 2016. Ces dépenses serviront à "financer à la fois" les "nouveaux postes et les besoins en équipements qui les accompagnent", a-t-il précisé.

10h34 : six perquisitions en cours dans la région bruxelloise

Six perquisitions sont en cours actuellement dans plusieurs communes de l'agglomération bruxelloise, dont celle de Molenbeek, dans l'"dans l'entourage direct" de Bilal Hadfi, l'un des jihadistes morts dans les attentats de Paris.

09h39 : Valls n'exclut pas des attaques "chimiques et bactériologiques"

Dans son discours devant l'Assemblée nationale sur la prolongation de l'état d'urgence, Manuel Valls a déclaré qu'il ne fallait "rien exclure. Je le dis bien sûr avec toutes les précautions qui s'imposent mais nous savons et nous l'avons à l'esprit. Il peut y avoir aussi le risque d'armes chimiques ou bactériologiques", a-t-il dit.

Le gouvernement a autorisé par décret il y a quelques jours l'usage de sulfate d'atropine, un antidote qui pourait être utilisé par les hôpitaux en cas d'exposition à des gaz neurotoxiques. Une décision préventive prise au nom du principe de précaution, suite aux attentats de Paris, mais aussi en vue de laCOP21.

09h21 : les supporteurs interdits de déplacement à l'extérieur ce week-end

Les supporteurs ne pourront pas suivre leur équipe à l'extérieur pour les matchs de Ligue 1 et de Ligue 2 se jouant ce week-end, selon un arrêté du ministère de l'Intérieur publié jeudi au Journal Officiel.

08h53 : Pour Obama, Assad doit partir pour mettre fin à la guerre civile

Barack Obama estime que la guerre civile en Syrie ne se terminerait pas à moins que Bachar al-Assad quitte le pouvoir, écartant des suggestions de dirigeants du Proche-Orient selon lesquelles le président syrien pourrait participer à de futures élections.

08h28 : les policiers peuvent porter leur arme en dehors de leur service

Pendant l'état d'urgence, les policiers qui le souhaitent pourront porter leur arme de service en dehors de leurs heures de travail a confirmé ce matin à BFMTV un représenant de la police nationale. France Inter avait dévoilé cette information hier mercredi dans la soirée. La direction générale de la police nationale (DGPN) va adresser "rapidement" à cet égard une note détaillée. Actuellement, les policiers n'ont pas le droit de garder leur arme quand ils sont hors service, sauf pour rentrer chez eux ou pour aller au commissariat.

Hier mercredi, François Hollande a proposé devant l'association des Maires de France d'armer les polices municipales.

08h07 : Le décret étendant l'état d'urgence outre-mer publié

Le décret étendant à l'outre-mer l'état d'urgence décrété vendredi soir en métropole par François Hollande après les attentats de Paris a été publié jeudi au Journal officiel.

07h49 : l'interdiction des manifestations prolongée

L'interdiction des manifestations devait cesser ce jeudi. Mais elle a été prolongée jusqu'au dimanche 22 novembre inclus en Ile-de-France après l'assaut de Saint-Denis.

 

07h23 : le point sur l'enquête après l'assaut de Saint-Denis

Les enquêteurs sont suspendus aux conclusions des équipes de police technique et scientifique, engagées dans un laborieux travail d'identification des corps retrouvés sur place et sévèrement abîmés par les violentes fusillades et explosion. François Molins a fait état d'"au moins deux morts" parmi les occupants de l'appartement dont une femme kamikaze. Le ministère de l'Intérieur n'a également "pas exclu" qu'un "troisième terroriste" ait pu être tué, les constatations étant compliquées par l'état des corps morcelés. Et "tout laisse à penser que (...) ce commando pouvait passer à l'acte", a ajouté le procureur de Paris.

L'assaut de la police à Saint-Denis [L.Saubadu/S.Blanchard/S.Malfatto, sim/soh/fh / AFP]
 

07h02 : Un enseignant juif blessé à coups de couteau à Marseille

Un professeur d'une école juive de Marseille a été blessé mercredi soir à coups de couteau par trois hommes qui ont proféré des menaces et des insultes antisémites et ont exhibé un tee-shirt estampillé Daesh.

06h40 : Assad : la Syrie n'est pas le terreau de Daesh

Le président syrien Bachar al-Assad a déclaré mercredi que son pays dévasté par la guerre n'était pas un terreau pour Daesh et reproché à l'Occident d'être responsable de la naissance de l'organisation jihadiste.

06h34 : les manifestations pour la COP21 ne seront pas autorisées

Alors que plus d'une centaine de chefs d'Etat ou de gouvernement sont attendus pour participer à la COP21, le sommet de l'ONU sur le climat, du 30 novembre au 11 décembre au Bourget, près de Paris, le gouvernement français a décidé mercredi "de ne pas autoriser" les manifestations prévues le 29 novembre et le 12 décembre.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles