Attentats de Paris : les passages aux urgences pour stress en forte hausse

Au total, 212 personnes se sont rendues aux urgences pour stress en Ile-de-France, après les attentats. [Flickr / killaee]

Les passages aux urgences pour stress ont fortement augmenté en région parisienne, après les attentats de vendredi, a indiqué l'InVS jeudi.

Selon l'Institut de veille sanitaire, 112 cas de ce type ont été constatés pour la seule journée de samedi, contre une quinzaine pour la journée de vendredi. Un autre pic a été constaté lundi (70 passages), alors qu'une trentaine de personnes se sont dirigées vers les hôpitaux pour stress dimanche, et autant le mardi (28). Cette tendance a été observée dans toute la France, avec 324 passages aux urgence entre le samedi et le lundi, dont 212 en Ile-de-France.

Dans sept cas sur dix, les passages correspondent à des états de stress post-traumatique non suivis d'une hospitalisation. Les personnes âgées de 25 à 35 ans, comme de nombreuses victimes des attentats, représentaient la moitié des 70 passages aux urgences du lundi. L'InVS a «prévu de surveiller la situation pendant une semaine mais compte tenu des circonstances, cela pourrait durer un peu plus longtemps», d'après le docteur Thierry Cardoso.

Les 25-35 ans plus concernés

Pr ailleurs, SOS Médecins a enregistré 23 visites à domicile en lien avec les attentats samedi et dimanche en Ile-de-France, dont 20 provenant de Paris. La plupart des appelants, âgés de moins de 45 ans, se plaignaient d'angoisses car choqués après avoir vécu les attentats de près ou de loin. A cela s'ajoutent des personnes fragilisées par une dépression et qui ont depuis une peur panique des transports en commun ou des magasins.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles