Attentats : les manifestations encore interdites à Paris

De nombreux lieux publics et commerces ont fermé leurs portes exceptionnellement ce week-end et en début de semaine. [Mickael Sizine / Direct Matin]

La préfecture de police de Paris a élargi jusqu'à dimanche soir la durée de son arrêté interdisant toute manifestation sur la voie publique. La mesure a été prise le wek-end dernier à la suite des attentats de vendredi.

Selon l'arrêté préfectoral du 18 novembre, "les manifestations sur la voie publique sont interdites dans les départements de la zone de défense et de sécurite de Paris", de jeudi jusque dans la nuit de dimanche à lundi à minuit. Le précédent arrêté courait jusqu'à jeudi midi, repoussant plusieurs événements et inaugurations prévues dans la capitale. La ville vivait alors au ralenti.

La prise de cet arrêté intervient après l'assaut de Saint-Denis. Le texte est valable pour Paris et pour sa région, à savoir la Seine-Saint-Denis, où est intervenu le Raid, dans les Hauts-de-Seine, la Défense ayant pu être une cible des terroristes, le Val-de-Marne, le Val-d'oise, l'Essonne, d'où vient le kamikaze du Bataclan, la Seine-et-Marne et les Yvelines.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles