Piratage : prison avec sursis pour trois Anonymous

Les Anonymous avaient piraté plusieurs sites internet institutionnels Les Anonymous avaient piraté plusieurs sites internet institutionnels [Nflfantasytest / Creative Commons]

Trois militants du mouvement Anonymous ont été condamnés, ce lundi 23 novembre, à des peines allant de 4 à 8 mois de prison avec sursis pour avoir piraté des sites institutionnels.

Ils devront également verser plusieurs milliers d'euros de dédommagement à la région Lorraine, au conseil départemental de la Meuse et à l'Agence nationale de gestion des déchets radioactifs (Andra), dont ils avaient attaqué les pages Web. Leur matériel a en outre été confisqué.

Les pirates informatiques ont été reconnus coupables d'avoir entravé ou faussé le fonctionnement d'un système automatique de gestion des données, et l'occurrence les sites de la région et du département, ainsi que celui du ministère de la Défense.

Leur avocat a déploré "une disproportion entre le risque pénal encouru et les faits", n'excluant pas de faire appel. Selon lui, ses clients ont simplement utilisé "une nouvelle manière de manifester". "Lorsque les routiers bloquent une route, ils ne sont pas poursuivis", a-t-il comparé. Les trois militants Anonymous étaient passibles de peines allant jusqu'à dix ans de prison et 150 000 euros d'amende.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles