Meurtre d'un policier : la perpétuité requise contre Mikel Carrera Sarobe

Croquis d'audience montrant notamment l'etarra Mikel Kabikoitz Carrera Sarobe (c) le 2 avril 2013 devant la cour de justice de Paris [Benoit Peyrucq / AFP/Archives] Croquis d'audience montrant notamment l'etarra Mikel Kabikoitz Carrera Sarobe (c) le 2 avril 2013 devant la cour de justice de Paris [Benoit Peyrucq / AFP/Archives]

Le ministère public a requis lundi des peines allant de 18 ans de réclusion criminelle à la perpétuité à l'encontre de six membres de l'organisation séparatiste basque ETA pour le meurtre d'un policier français en 2010.

Devant les assises de Paris, l'avocate générale a demandé la peine la plus lourde à l'encontre de Mikel Carrera Sarobe, 43 ans, dernier grand chef militaire de l'ETA, qu'elle désigne comme "l'un des auteurs des tirs mortels", mais a en revanche estimé que Xabier Goyenechea Iragorri, 35 ans, également poursuivi pour meurtre, ne pouvait être le second tireur, au vu des preuves. Elle a requis 18 ans de réclusion criminelle à son encontre.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles