Suivez la COP21 en direct

Les présidents américain et français Barack Obama et François Hollande se sont retrouvés lundi soir pour un dîner dans un grand restaurant parisien de la place des Vosges.[THIBAULT CAMUS / POOL / AFP]

195 pays sont réunis au Bourget à partir du lundi 30 novembre pour tenter de trouver un accord afin de limiter à 2°C la hausse globale des températures d’ici à 2100. Les chefs d'Etat du monde entier ont appelé à une action urgente mais les lignes de fractures qui divisent pays du Nord et du Sud sont vite réapparues.

22h31 : Obama et Hollande dînent ensemble dans un grand restaurant

Les présidents américain et français se sont retrouvés pour un dîner dans un grand restaurant de la place des Vosges. Côté français, étaient également présents autour de la table Manuel Valls, les ministres Laurent Fabius (Affaires étrangères) et Ségolène Royal (Ecologie), le chef d'état-major particulier du président, Benoît Puga, ainsi que son conseiller diplomatique, Jacques Audibert. Parmi les convives américains figuraient John Kerry et les conseillers Susan Rice (Sécurité nationale), Brian Deese, Charles Kupchan, ainsi que l'ambassadrice des Etats-Unis à Paris, Jane Hartley.

21h59 : les pays les plus vulnérables refusent d'être "les sacrifiés" de la COP21

Le Bangladesh et d'autres pays en première ligne face aux conséquences du changement climatique ont clamé lundi leur refus d'être "les sacrifiés". "Nous refusons d'être les sacrifiés de la communauté internationale à Paris", a déclaré Anwar Hossain Manju, le ministre de l'Environnement du Bangladesh, à l'occasion de la présentation d'une "déclaration" portée par 43 pays particulièrement exposés aux conséquences du réchauffement, parmi lesquels l'Ethiopie, les Maldives et le Népal.

20h21 : le monde est "au bord du suicide" selon François

Le pape François a estimé que le réchauffement climatique mettait le monde "au bord du suicide". "Je n'en suis pas sûr (du résultat de la COP21), mais ce que je peux dire, c'est que c'est maintenant ou jamais", a déclaré le pape à la presse dans l'avion qui le ramenait à Rome après une tournée en Afrique. François s'est beaucoup engagé pour la lutte contre le réchauffement climatique. Il y a consacré une importante encyclique au printemps Pour y remédier, le pape François plaide pour une forme de décroissance et une révolution énergique menant à terme à l'abandon complet des énergies fossiles.

20h19 : 121 pays créent une "alliance internationale" en faveur de l'énergie solaire

Une coalition de 121 pays situés dans les régions les plus ensoleillées du monde ont lancé lundi à Paris en marge de la COP21 une "alliance internationale du solaire" (ISA), à l'initiative du premier ministre indien Narendra Modi. Les pays signataires affirment vouloir "entreprendre des efforts concertés et innovants dans le but de réduire les coûts de financement et le coût des technologies pour un déploiement immédiat d'actifs solaires compétitifs". L'objectif de l'ISA est d'assurer un transfert de technologies et de faciliter les financements pour développer dans tous les pays à fort potentiel solaire, des capacités de production d'électricité.

19h47 : la communauté internationale "ne peut imposer la fin des énergies" fossiles

Le Premier ministre indien Narendra Modi a estimé lors de son intervention que la communauté internationale devait laisser "de la place pour la croissance des pays développés" et ne pouvait "imposer la fin" des énergies fossiles. "Nous avons toujours besoin des énergies conventionnelles, on doit les rendre plus propres mais pas imposer la fin de leur utilisation". "La justice climatique demande qu'(...)on laisse suffisamment de place pour la croissance des pays en développement" a-t-il justifié.

18h15 : les pays riverains du lac Tchad lancent un appel pour le sauver

Les présidents du Cameroun, du Nigeria, du Niger et du Tchad ont appelé à "sauver le lac Tchad", en voie d'assèchement, mettant en garde contre le risque de migrations accrues vers l'Europe. Chacun de ces pays est frappé "de plein fouet par les effets du changement climatique", selon les termes du Tchadien Idriss Déby.

17h29 : la police invite les Franciliens à éviter jusqu'à lundi soir voitures et déplacements

La préfecture de police de Paris a salué le "civisme" des Franciliens face aux fermetures d'axes de circulation pour la COP21 et les a invités à suivre jusqu'à lundi soir "les recommandations: éviter les déplacements et ne pas prendre les véhicules".

 

17h09 : neuf gardes à vue prolongées après les incidents de Paris

L'enquête sur le rassemblement émaillé de violences dimanche à Paris en marge de la COP21 se poursuit. Sur 341 personnes interpellées, 316 personnes étaient en garde à vue depuis hier. Les personnes dont les gardes à vue ont été levées restent susceptibles d'être poursuivies pour participation à une manifestation non autorisée, a précisé la source judiciaire.

16h32 : Poutine et Obama se sont rencontrés

Vladimir Poutine et Barack Obama ont discuté des conflits en Syrie et en Ukraine en marge du sommet. La rencontre, qui a duré environ une demi-heure, s'est déroulée "à huis clos", selon un communiqué de la présidence russe. Les deux présidents "se sont exprimés en faveur d'un début de règlement politique" en Syrie. Par ailleurs, les présidents américain et russe "ont aussi parlé d'Ukraine et ont noté la nécessité d'une mise en oeuvre au plus vite des accords de Minsk", selon le porte-parole du Kremlin. Lors de la rencontre, le président Obama a redit à Vladimir Poutine que si la Russie respectait toutes les clauses de l'accord de Minsk, "les sanctions pourraient être levées". Enfin, le président Obama a réitéré ses appels à la "désescalade" entre Ankara et Moscou. Le président Poutine a refusé de rencontrer son homologue turc Recep Tayip Erdogan, qui souhaitait lui parler en marge de la conférence climat.

15h45 : les pays développés doivent tenir leurs promesses selon Merkel

Les pays riches doivent "tenir leur promesse" de verser tous les ans aux pays pauvres 100 milliards de dollars dès 2020 pour les aider à faire face au changement climatique, a souligné Angela Merkel. "Les dégâts passés" dus au changement climatique "sont une responsabilité qui nous incombe" selon la chancelière qui estime que la conférence de Paris est "une occasion de faire de nos belles théories une réalité en réduisant les températures et en évitant qu'elles dépassent 2 degrés". Mais, a-t-elle ajouté, "nous savons que les petits Etats insulaires risquent de dire +ça ne suffit pas+".

14h15 : Paris à l'heure de la COP21

La maire de Paris, Anne Hidalgo, rappelle dans un tweet que la COP21 est également à découvrir dans les rues de la capitale.

13h42 : Vladimir Poutine rappelle "les efforts" faits par la Russie

Le président russe a rappelé que "la Russie a honoré ses obligations du protocole de Kyoto et réduit ses émissions de gaz a effet de serre". "Les efforts de la Russie ont permis de freiner les effets du réchauffement climatique de prés d'un an", a souligné le dirigeant russe qui espère également un nouvel accord "à la fois efficace et égalitaire."

 

13h30 : Angela Merkel plaide pour un renforcement de l'aide aux pays pauvres

Angela Merkel plaide pour de nouvelles approches notamment en matière de transports, d’énergie ou de chauffage. «Un objectif juste signifie que nous devons jouer un rôle de chef de file, les dégâts passés sont une responsabilité qui nous incombe et l'Allemagne participera a de nombreux programmes de recherche sur les énergies renouvelables et nous aiderons les pays les plus pauvres», a déclaré la chancelière allemande.

13h19 : Xi Jinping appelle les pays développés à tenir leurs engagements financiers

Le président chinois Xi Jinping, s'exprimant après Barack Obama, a appelé les pays les plus développés à tenir leurs engagements financiers.

Il a insisté sur les financements et les transferts de compétences nécessaires «pour respecter les différences entre nos pays et améliorer les conditions de vie des populations des pays en développement.» Les pays développés doivent "être à la hauteur de leurs engagements" en parvenant d'ici à 2020 à mobiliser 100 milliards de dollars par an pour financer des projets climat dans les pays du Sud, a ajouté Xi Jinping.

13h04 : Barack Obama appelle à "être à la hauteur" des enjeux

Le président américain Barack Obama appelle à "être à la hauteur" des enjeux de la COP21. Citant Martin Luther King, il a ajouté qu"il n'est jamais trop tard". "En ce qui concerne le changement climatique, il est presque trop tard, certes... (...) mais peut-être pourrons nous inverser la tendance." 

Le dirigeant du deuxième pays le plus émetteur de gaz à effet de serre a également estimé qu'il n'y avait pas de conflit entre croissance et protection de l'environnement.

12h44 : Des syndicats demandent la libération des manifestants interpellés

Dénonçant des interpellations "sans discernement", plusieurs syndicats affiliés à Solidaires ou à la FSU ont demandé lundi la libération des manifestants interpellés à la suite des violences commises dimanche Paris, en marge des chaînes humaines organisées en prélude de la conférence mondiale sur le climat (COP21).

12h01 : Fin de la cérémonie d'ouverture

La cérémonie d'ouverture vient de se terminer. Les dirigeants du monde entier vont désormais poser pour la photographie officielle de la COP21.

11h23 : François Hollande : "un immense espoir que nous n'avons pas le droit de décevoir"

11h06 : "Une obligation de succès"

Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères français, a estimé que le succès n'était "pas encore acquis" mais qu'il était "à notre portée". "Nous avons une obligation de succès" car "l'enjeu est beaucoup trop important et la menace climatique beaucoup trop grande pour que nous puissions nous contenter d'un accord minimal", a-t-il déclaré.

10h45 : Laurent Fabius président de la COP21

Comme le prévoit le protocole, Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, a été désigné président de la COP21.

10h27 : Ouverture de la COP21

La COP21 s'est ouverte avec l'espoir de parvenir à un accord historique pour limiter le réchauffement de la planète. "Le monde fait face à deux menaces terribles, le terrorisme et le changement climatique", a déclaré à l'ouverture de la conférence Manuel Pulgar-Vidal, le ministre péruvien de l'Environnement, président de la précédente conférence climat de l'ONU, qui doit passer le relais à Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères français.

10h02 : Ségolène Royal tweete l'arrivée du Prince Charles

09H29 : Obama est arrivé

Le président américain Barack Obama vient d'arriver au Bourget où il a été accueilli par François Hollande. Le président chinois Xi Jinping et le Premier ministre britannique David Cameron l'avaient notamment précédés.

09h12 : Suivez l'arrivée des chefs d'Etat en direct

Live BFMTV par BFMTV

08h51 : Un dispositif sécuritaire impressionnant

Près de 2.800 policiers et militaires sont déployés au Bourget pour l'ouverture de cette COP21.

08h34 : Fabius invité de la matinale de France Inter

.@LaurentFabius : "Tout le travail de la première semaine va être de réduire le nombre d'options possibles." #COP21 #le79Inter

— France Inter (@franceinter) 30 Novembre 2015

08h10 : L'accueil des chefs d'Etat et de leurs représentants a démarré

François Hollande, Ségolène Royal, ministre de l'Environnement et Ban Ki-Moon, secrétaire général de l'ONU, ont accueilli les premiers dirigeants étrangers, polonais et canadien en tête. Helle Thorning-Schmidt, Premier ministre danois, a notamment suivi.

08h02 : Hollande est au Bourget

François Hollande est arrivé lundi matin au Bourget pour accueillir aux côtés du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon plus de 150 dirigeants étrangers attendus pour l'ouverture officielle de la conférence mondiale sur le climat.

07h53 : Circulation fluide à Paris

La circulation automobile était "fluide" sur les axes du réseau francilien lundi matin, en dépit des restrictions mises en place à l'occasion de la conférence de l'ONU sur le climat, a-t-on appris auprès du centre d'information routière (CRICR). A 07H30, quelque 12 kilomètres de bouchons étaient comptabilisés sur le réseau francilien, contre 150 km habituellement un lundi à cette heure, a indiqué le CRICR.

07h41 : 317 gardes à vue

On dénombre 317 gardes à vue après les débordements survenus dimanche 29 novembre place de la République en marge d'une manifestation d'extrême-gauche interdite réclamant des engagements contre le réchauffement planétaire à la veille du coup d'envoi de la COP21.

07h02 : Obama s'est recueilli devant le Bataclan

François Hollande et Barack Obama et la maire de Paris, Anne Hidalgo, ont déposé des fleurs devant le bâtiment, situé dans le XIe arrondissement de Paris, avant de se recueillir. Barack Obama a retrouvé le président français devant ce haut lieu du rock juste après son atterrissage à Paris, vers 00H40 (23H40 GMT), quelques heures avant l'ouverture lundi de la conférence sur le climat (COP21).

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles