Aubervilliers : un enseignant attaqué au cutter, l'agresseur invoque Daesh

Un dispositif de recherche a été déployé. [JACQUES DEMARTHON / AFP]

Un professeur de l'école maternelle Jean-Perrin d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) a été poignardé à coups de cutter tôt ce lundi 14 décembre. Le suspect, en fuite, aurait invoqué Daesh lors de l'agression. 

Selon les informations de TF1, l'enseignant préparait sa classe vers 7h15 ce matin lorsqu'il a été attaqué par «un homme cagoulé et ganté, vêtu d'une blouse blanche». L'homme aurait affirmé : «C'est Daesh, c'est un avertissement», rapporte le parquet de Bobigny. L'agresseur a ensuite pris la fuite à pied.

Un dispositif de recherche a été déployé et une enquête pour tentative d'assassinat en relation avec un entreprise terroriste a été ouverte. La section antiterroriste du parquet de Paris et la section antiterroriste de la Brigade criminelle ont été chargées de l'enquête. 

Blessé au flanc et à la gorge, l'enseignant âgé de 45 ans a été hospitalisé à Lariboisière (Paris 10e). Son pronostic vital n'est pas engagé. 

Cette agression survient un mois après les attentats de Paris et Saint-Denis. La sécurité des écoles avait été renforcée après les événements. 

Evoquant un «acte d'une grande gravité», la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem a indiqué que le gouvernement allait «continuer à renforcer» les mesures de sécurité dans les écoles. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles