Le graffeur C215 rend hommage au policier Ahmed Merabet

"C'est une démarche citoyenne", a raconté le graffeur à propos de son pochoir. "C'est une démarche citoyenne", a raconté le graffeur à propos de son pochoir. [Capture Facebook C215]

L'artiste de rue C215 a salué la mémoire du policier abattu par les frères Kouachi le 7 janvier 2015 en dessinant son portrait sur un mobilier urbain.

A côté de la plaque officielle en hommage à Ahmed Merabet, apposée au 62 boulevard Richard Lenoir à Paris (XIe), à deux mètres de l'endroit où il a été lâchement assassiné il y a un an, un grand pochoir a été réalisé lundi sur une boîte à feu. L'oeuvre d'art représente le visage de la victime, sous plusieurs angles, en bleu, blanc et rouge, avec quelques touches de noir. La phrase "Je suis Ahmed" accompagne la fresque.

Sur sa page Facebook, le graffeur, Christian Guémy de son prénom, raconte qu'il s'est lancé dans ce projet sur l'initiative des collègues d'Ahmed Merabet, de sa famille et de ses amis. Il évoque son émotion d'avoir peint en une heure ce portrait devant la famille du policier, avant de conclure son message par "Vive la mixité, vive la laïcité, vive la tolérance".

Ahmed, tout un symbole

Interrogé par FranceTVInfo, C215 a souligné que son geste était "une démarche citoyenne", "un hommage au civisme, aux héros comme Ahmed". Et à l'artiste d'ajouter : "Ahmed, c'est un symbole extrêmement fort et fédérateur. Ahmed, c'est un enfant de l'immigration, de l'intégration, de la police nationale, porteur de valeurs de la laïcité et de la République".

Le graffeur de talent devrait prochainement réaliser le même pochoir à l'intérieur du commissariat du XIe arrondissement, où travaillait Ahmed Merabet. Par ailleurs, il travaille actuellement sur un nouveau pochoir en hommage à Stéphane Charbonnier, dit Charb, tombé sous les balles des terroristes il y a un an.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles