Dissolution de trois associations suspectées de radicalisation

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. [REMY GABALDA / AFP]

Trois associations cultuelles ayant animé une mosquée présentée comme salafiste dans la région parisienne, fermée début décembre, ont été dissoutes mercredi en Conseil des ministres.

"Il n'y a pas de place dans la République pour des structures qui provoquent, qui appellent au terrorisme ou appellent à la haine", a déclaré le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve.

Il s'agit de la première mesure de dissolution d'associations liées à des mosquées depuis les attentats jihadistes à Paris le 13 novembre.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles