Paris lève le voile sur son GP de Formule E

La course aura lieu le 23 avril prochain aux Invalides. [BERTRAND GUAY / AFP]

Des bolides lancés en pleine ville. C’est ce à quoi pourront assister les curieux le 23 avril prochain lors du ePrix de Paris, une course de monoplaces électriques dont les détails ont été donnés mercredi.

Partie intégrante du récent championnat mondial de Formule E, des F1 dont les moteurs thermiques sont remplacés par des batteries, l’événement verra s’affronter dix-huit véhicules autour des Invalides (7e arrondissement). La ligne de départ de ce tracé de 2 kilomètres sera située sur le boulevard des Invalides, à l’angle de la rue de Varenne.

Les voitures, capables d’abattre le 0 à 100 km/h en 3 secondes, pourront atteindre une vitesse maximale estimée à 200 km/h dans les lignes droites parisiennes. L’allée des stands – où les pilotes changeront de voiture à mi-course, comme le veut le règlement – se situera quant à elle sur l’esplanade. Le tout dans un bruit limité à moins de 80 décibels (dB), contre près de 150 dB pour une course de F1 classique.

Parmi les pilotes engagés figurent les Français Jean-Eric Vergne (DS Virgin Racing), Nicolas Prost (Renault e.dams) ou encore Loïc Duval et le Belge Jérôme d'Ambrosio, deux pilotes du team Dragon Racing qui ont déjà fait dès mercredi un tour de reconnaissance en Autolib’. «J'ai déjà fait des courses sur des circuits urbains, à Monaco ou à Singapour. Mais là, ce sont des villes où l'on vit. J'ai d'ailleurs des amis rue de Grenelle et j'aime aller au Café de l'Esplanade, en face du monument», explique Jérôme d'Ambrosio.

Des billets pour 20 euros

Pour Alain Prost, quadruple champion du monde de Formule 1 (1985, 1986, 1989 et 1993), «cette course va représenter un symbole, car la France est le pays du sport automobile». Au total, près de 15 000 billets seront mis en vente autour de 20 euros, pour permettre à tous d’assister au ePrix. «Nous attendons une activité touristique importante autour de cet évènement» a notamment souligné Anne Hidalgo, la maire PS de Paris. Et pour ceux qui ne pourront pas y être, la course sera retransmise en direct à la télévision, Canal+ ayant obtenu les droits pour diffuser la compétition depuis sa création l’an dernier.

Voici à quoi ressemblait l'édition du ePrix à Londres :

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles