Un policier acquitté pour la mort d'un braqueur

Cinq ans de prison avec sursis et l'interdiction définitive d'exercer avaient été requis.[ARCHIVES AFP]

Un policier de 36 ans, jugé pour avoir tué d'une balle dans le dos un malfaiteur armé, a été acquitté vendredi par la cour d'assises de Seine-Saint-Denis sous les hurlements de manifestants qui ont crié: "pas de justice, pas de paix".

Cinq ans de prison avec sursis et l'interdiction définitive d'exercer avaient été requis contre le gardien de la paix par l'avocat général, qui avait appelé la cour à ne pas délivrer un "permis de tuer" à la police en acquittant l'accusé. D'abord mis en examen pour "homicide volontaire", puis pour "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner", Damien Saboundjian avait invoqué la légitime défense, du fait que la victime l’avait menacé d’une arme. 

Le 21 avril 2012, à Noisy-le-Sec, un fugitif, condamné pour braquage à 22 ans de réclusion avait été dénoncé par un appel anonyme. Quatre policiers qui patrouillaient en voiture dans le secteur se rendent sur place. A leur vue, l'homme de 29 ans s'enfuit. Trois policiers s'étaient lancé à sa poursuite. Le quatrième, qui avait fait le tour du pâté de maisons en voiture dans l'intention de le prendre à revers, tombe nez à nez avec le malfaiteur, qui avait sorti une arme. Se sentant menacé, le gardien de la paix avait tiré à quatre reprises sur le braqueur, et l'avait atteint d'une balle dans le dos.

Ce verdict survient alors qu’un nouveau projet de loi antiterroriste, dévoilé cette semaine par le gouvernement, prévoit d’assouplir les conditions de l’engagement armé des policiers

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles