Nabilla risque-t-elle de retourner en prison ?

Une enquête a été ouverte pour "non-respect des obligations du contrôle judiciaire". [FRED DUFOUR / AFP]

Soupçonnée de ne pas avoir respecté son contrôle judiciaire après s’être rendue en Suisse avec son compagnon Thomas Vergara, Nabilla va être convoquée et entendue par la police.

Depuis sa mise en examen en novembre 2014 pour avoir poignardé à deux reprises son petit-ami, Nabilla est soumise à un contrôle judiciaire qui lui interdit de quitter le territoire français et d’entrer en contact avec Thomas Vergara.

Mais depuis plusieurs mois, la jeune femme semble braver ces interdictions. Le 19 décembre dernier, Nabilla s’est ainsi rendue à Lausanne en Suisse pour une séance de dédicaces. Elle n’avait rien caché de ce séjour, multipliant les photos et vidéos sur les réseaux sociaux.

 

Quel accueil !!!! #Lausanne #Merci

Une vidéo publiée par ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ Nabilla Benattia (@nabillanew) le

 

En outre, la jeune femme s’affiche régulièrement avec son compagnon sur ces mêmes réseaux et multiplie les déclarations d’amour à son égard.

 

Relax Time ... Des Bisous

Une photo publiée par ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ Nabilla Benattia (@nabillanew) le

 

Aussi, le parquet de Nanterre a ouvert il y a quelques jours une enquête pour «non-respect des obligations du contrôle judiciaire». Si l’enquête prouve que Nabilla n’a, en effet, pas respecté ses obligations, elle risque de retourner en prison jusqu’à la tenue de son procès. «La révocation du contrôle judiciaire, c’est l’incarcération, et c’est ce à quoi elle s’expose», a ainsi souligné le parquet au site suisse 20 Minutes.

A lire aussi : Déguisé en Nabilla, Julien Lepers fait le buzz

L'affaire survient alors que l'avocat de la jeune femme s'est rendu lundi au tribunal correctionnel pour demander une autorisation exceptionnelle de sortie du territoire afin qu'elle puisse se rendre en février aux Etats-Unis pour le tournage de la saison 8 des «Anges de la téléréalité». Mais le tribunal a refusé cette modification temporaire du contrôle judiciaire de Nabilla. 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles