Zika : vigilance sur les dons de sang

Dans les Antilles, les poches de sang sont testées avant chaque transfusion. [© MIGUEL MEDINA / AFP]

Face au risque de contagion du virus Zika, le don du sang est placé depuis lundi sous contrôle renforcé en Guadeloupe et en Martinique.

Les Antilles prennent leurs précautions. La maladie se transmettant par les moustiques mais aussi, dans une moindre mesure, par voie sexuelle, chaque donneur est dans un premier temps questionné sur ses récents partenaires.

A lire aussi : Tout savoir sur le virus Zika

De même, toute personne déclarant des poussées de fièvre est écartée du don. Après les prélèvements, les tubes sont ensuite testés deux fois par semaine dans des laboratoires, avant les transfusions. Et en cas d’examen positif au virus, 24 à 48 heures plus tard, les doses récoltées ne peuvent être utilisées. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles