5 conseils pour une vie épanouie avec son chat

Pour que son chaton devienne grand, il faut adopter certains bons gestes.[© CC / Sophkins / Pixabay]

En quelques années, les chats ont détrôné les chiens dans les foyers français. Ils seraient aujourd’hui 13 millions en France, selon TNS Sofres. Chats de race ou de gouttière, ils vont partager la vie de ces maîtres pendant plusieurs années. Quelques conseils sont à suivre pour qu’il soit toujours de bon poil.

Comprendre son chat

Pour vivre en harmonie avec son chat, il est important d’organiser son territoire, son rythme de vie. Le chat peut ressentir et exprimer des émotions et possède un langage qu’il faut savoir interpréter pour communiquer avec lui : ses miaulements, ses postures, ses expressions. Certains chats comme les siamois sont plus bavards que d’autres, mais chacun s’exprime à sa manière. Ce décryptage demande de la pratique et un apprentissage. Les vétérinaires seront de précieux conseils sur ce sujet. On pourra également acheter des livres qui traitent du sujet.

Aménager son territoire

Le territoire d’un chat est exclusif et la qualité prime sur l’espace. Il organise sa vie autour de quatre aires différentes : nourriture, repos, propreté et jeu. Il faut respecter cette organisation au risque de provoquer certains troubles du comportement. Son «espace de vie» doit être installé dans un lieu tranquille. En appartement, il est souhaitable d’offrir un perchoir afin d’observer son territoire de haut. Pour éviter le stress, le chat d’intérieur a besoin de beaucoup de séances de jeu. Les accessoires lui serviront de défouloir.

Préparer des repas sains

L’alimentation du chat doit être parfaitement équilibrée pour sa santé et son hygiène. Selon l’âge, le style de vie, la santé du chat, il y a toujours un type d’aliment qui lui convient (aliment sec ou humide). Ils sont des gastronomes avertis qui aiment autant les saveurs que les textures. Pour satisfaire leurs besoins nutritionnels quotidiens, il est possible de varier l’alimentation et surtout de ne pas oublier de mettre à leur disposition un bol d’eau fraîche et propre. Pour plus de 25 % des chats d’intérieur qui souffrent d’obésité, il faut des aliments allégés en quantité surveillée. Dans les rayons spécialisés, on trouvera toujours de quoi satisfaire leurs envies.

Pratiquer des soins quotidiens

Il est nécessaire de prendre soin de son chat passe par des actions préventives (vaccins, vermifuge) et par des soins quotidiens (brossage, soins des yeux, oreilles, dents, griffes) pour repérer d’éventuels soucis de santé. Les chats d’appartement, comme ceux d’extérieur, sont confrontés aux parasites et aux maladies. Il faut le conduire chez son vétérinaire une fois par an pour contrôler son état. La visite sera l’occasion de rappels de vaccins, de traitements antiparasitaires, de bilan de santé, ou encore de stérilisation ou castration.

Eduquer sans punir

Punir un animal pour un acte de malpropreté ou pour comportement indésirable, ne lui permet pas de comprendre et génère de la peur. Malgré son autonomie, le chat peut très bien s’éduquer : avec douceur et fermeté son maître peut lui fixer des interdits. Le chat progresse par les récompenses et non par les châtiments. La punition à distance (vaporiser de l’eau, lancer des chaussettes…) est idéale. Elle évite au chat de l’associer à son maître. Cette punition doit être donnée immédiatement et systématiquement après le début de l’acte répréhensible.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles