Huit ans de prison pour le «dentiste de l'horreur»

Le tribunal a, en outre, ordonné son maintien en détention. [PHILIPPE DESMAZES / AFP]

Mark Van Nierop, un Néerlandais de 51 ans surnommé le «dentiste de l'horreur» a été condamné à huit ans de prison par le tribunal correctionnel de Nevers pour avoir mutilé des dizaines de patients. 

L'homme fait également l'objet d'une interdiction définitive d'exercer et a été condamné à des amendes d'un montant total de 10 500 euros. Le tribunal a, en outre, ordonné son maintien en détention. 

Mark Van Nierop avait installé son cabinet en 2008 à Château-Chinon (Nièvre). Les premières plaintes avaient été déposées trois ans après. Les patients dénonçaient notamment des «dents saines dévitalisées», des soins particulièrement douloureux (coutures à vif, outils cassés oubliés dans les plaies...) et diverses malversations. «Il a fait de gros dégâts», confiait anonymement une de ses victimes au début du procès évoquant également des «personnes âgées qui ne peuvent plus parler» depuis leurs opérations. 

A lire aussi : Les dentistes s'inquiétent de l'émergence des appareils dentaires "faits maison"

Inquiété par la justice en 2013, le dentiste avait fui au Canada. Sous le coup d'un mandat d'arrêt international, il avait été interpellé un an plus tard puis extradé vers les Pays-Bas, son pays d'origine, avant d'être finalement remis à la France. 

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles