Elle vole un sac à main et porte plainte contre sa victime

L'auteur du vol porte plainte contre sa victime pour «atteinte à l'intimité de la vie privée». [JOEL SAGET / AFP]

Une femme de 52 ans, qui a reconnu avoir volé une sacoche dans un cabinet dentaire à Nancy, va porter plainte contre le chirurgien-dentiste victime du larcin. Elle lui reproche d'avoir publié sur Facebook la vidéo du méfait capté par une caméra de vidéosurveillance.

Car à la suite de cette diffusion, la voleuse présumée, qui comparaîtra le 31 mai devant le tribunal correctionnel, a reçu de nombreux messages lui signalant que son image circulait sur internet. «Même sa petite fille de 4 ans en a entendu parler dans son école», s'est ému son avocat, Me Kéré, à Francetvinfo.fr. Publier des images où l'auteur du vol est clairement identifiable est «une méthode cavalière, c'est inconcevable», a-t-il ajouté. «Ma cliente est très atteinte psychologiquement, elle va demander des dommages et intérêts».

A lire aussi : Ils diffusent leur cambriolage en direct sur Periscope

L'une des filles de la voleuse présumée s'est également exprimée sur le sujet au micro de France Bleu Sud Lorraine : «On comprend tout à fait que la personne veuille que justice soit faite, mais ce qu'on n'accepte pas, c'est le procédé. Il aurait dû déposer les images à la police, pas les divulguer sur internet car ça revient à se faire justice soi-même».

«Cette vidéo est à partager au maximum»

La séquence, qui a été visionnée plus de 175 000 fois, a finalement été retirée de la page Facebook du chirurgien-dentiste. «Je ne pensais pas que cette affaire prendrait une telle ampleur», a-t-il confié au quotidien régional l'Est Républicain en assurant «regretter les conséquences» de son geste. Selon lui, cela n'avait pour seul but que d'identifier au plus vite la voleuse.
Après avoir constaté le vol de sa sacoche, laissée derrière le comptoir de l'accueil de son cabinet et qui, selon lui, contenait 1 000 euros, l'homme s'est en effet rendu compte que son auteur était clairement visible sur les images de vidéosurveillance. Il les avait alors mise en ligne sur Facebook avec ce commentaire : «Si l'un d'entre vous reconnaît (la voleuse), je vous serais infiniment reconnaissant de m'en faire part. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles