Loi travail : l'Assemblée nationale sous tension

La ministre du Travail a appelé les députés à «soutenir» le texte. [© FRANCOIS GUILLOT / AFP]

Myriam El Khomri a ouvert mardi après-midi les débats autour de la loi Travail, à l'Assemblée Nationale.

La bataille s’annonce rude. Défendant «une avancée sociale majeure», la ministre du Travail a appelé les députés à «soutenir» le texte. Car l’adhésion semble loin d’être acquise. En effet, selon les premiers décomptes de Christophe Sirugue, le rapporteur de la loi travail, il manquerait 40 voix pour atteindre la majorité, lors du vote prévu le 17 mai prochain. Jusqu’à cette date, les débats risquent d’être tendus, près de 5 000 amendements ayant été déposés.

A lire aussi : El Khomri «refuse de faire planer la menace» du 49-3

Les élus front de gauche, écologistes et les frondeurs du PS dénoncent un projet qu’ils jugent trop favorable au patronat. A droite, en revanche, les députés regrettent la première version du texte. La tension était également palpable en dehors de l’Hémicycle, puisque plusieurs centaines d’étudiants et syndicalistes étaient rassemblés sur l’esplanade des Invalides, à proximité du Palais Bourbon, afin de mettre la pression sur les parlementaires. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles