Maltraitance animale : une enquête dénonce les conditions de transport des veaux

Selon CWIF, les veaux sont souvent tirés par la queue ou les oreilles ou frappés avec des bâtons lors des déchargement.[PABLO PORCIUNCULA / AFP]

Nouveau scandale dans l'industrie agroalimentaire. Après les révélations du collectif L214 sur la maltraitance des animaux dans les abattoirs français, la CWIF (Compassion in World Farming) dénonce cette fois les terribles conditions de voyage subis par les veaux laitiers.

Dans une vidéo, l'organisation de défense des animaux de la ferme révèle les résultats d'une enquête menée entre 2014 et 2016. La France, deuxième pays exportateur de veaux non-sevrés, ne respecterait pas la réglementation dictée par l'Union Européenne. Les animaux, âgés de seulement 10 jours, parcourent jusqu'à 3000 kilomètres en 40 heures de route, par tous les temps.

A lire aussi : Des tigres condamnés à mourir de faim pour fabriquer des vins aphrodisiaques

Selon l'association, les bêtes ne seraient pas nourries pendant le voyage et ces conditions entraîneraient le décès des animaux les plus fragiles. Elle appelle donc l'industrie laitière à appliquer son propre réglement, notamment l'article 3, qui stipule que «nul ne transporte ou ne fait transporter des animaux dans des conditions telles qu'ils risquent d'êtres blessés ou de subir des souffrances inutiles».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles