Atteint de démence, il décapite et éviscère sa mère

Les policiers ont découvert le jeune homme tenant la tête de sa mère dans la main. [PHILIPPE HUGUEN / AFP]

C'est un faits divers d'une violence inouïe qui s'est produit lundi soir dans un appartement de Courbevoie (Hauts-de-Seine). Appelés par les voisins, les policiers ont ouvert la porte sur un jeune homme brandissant un couteau et la tête décapitée d'une femme, sa mère. 

Ce sont les cris de la femme qui ont poussé les voisins à appeller les forces de l'ordre. Lorsque les policiers sont arrivés, le jeune homme âgé de 25 ans, dans un état de très forte agitation, s'est enfui à l'intérieur du logement, avant d'être difficilement maîtrisé, ayant reçu auparavant pas moins de cinq décharges de pistolet à impulsion électrique. 

A lire aussi : Elle abandonne son fils de six ans sur l'autoroute

Un couteau à céramique utilisé pour décapiter la femme

C'est seulement ensuite que les policiers ont découvert une scène d'horreur dans une autre pièce : le corps décapité de la victime, âgée de 53 ans, évisceré. Le jeune homme, auteur présumé des faits, aurait ainsi tué sa mère avant de la décapiter et de lui ouvrir le ventre pour sortir ses entrailles, à l'aide d'un couteau en céramique retrouvé sur les lieux du crime. Il a apparemment été pris d'une crise de démence. 

Le suspect a été conduit à l'hôpital Louis Mourier de Colombes, où il a été pris en charge avant de subir un examen psychiatrique. La police judiciaire des Hauts-de-Seine a été chargée de l'enquête. Le jeune homme était connu pour deux affaires de violences volontaires, survenues en 2014 et en 2016.  

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles