Alstom : une réunion interministérielle lundi à l'Elysée

Le président français François Hollande et le Premier ministre Manuel Valls à l'Elysée, le 11 août 2016 [PATRICK KOVARIK / AFP/Archives] Le président français François Hollande et le Premier ministre Manuel Valls à l'Elysée, le 11 août 2016 [PATRICK KOVARIK / AFP/Archives]

Une réunion interministérielle se tiendra lundi matin à l'Elysée autour de François Hollande et de Manuel Valls sur la situation d'Alstom, qui a annoncé l'arrêt de la production de trains à Belfort, a-t-on indiqué dimanche dans l'entourage du président de la République.

Outre le chef de l'Etat et le chef du gouvernement, le ministre de l'Economie Michel Sapin, le secrétaire d'Etat à l'Industrie Christophe Sirugue et le secrétaire d'Etat aux Transports Alain Vidalies seront présents, selon la même source, confirmant une information du Journal du dimanche.

A lire aussi : Les aides pour l'export de centrales à charbon seront supprimées

Le PDG d'Alstom Henri Poupart-Lafarge avait été convoqué à Bercy jeudi pour se voir imposer "une phase de négociation". L'Etat est actionnaire à hauteur de 20% du capital de l'entreprise.

Une méthode jugée "inacceptable" par Manuel Valls

Interrogé dimanche matin lors du "Grand rendez-vous" Europe 1/iTELE/Les Echos, le Premier ministre Manuel Valls a jugé "inacceptable" la "méthode" employée par le groupe de matériel ferroviaire français Alstom qui veut arrêter sa production de trains à Belfort, à la veille d'une réunion lundi matin à l'Elysée.

"La méthode employée par Alstom est inacceptable. Nous l'avons dit cette semaine aux dirigeants (...) On ne peut pas prendre de telles décisions ainsi", a déclaré M. Valls  "Nous avons déjà sauvé Alstom et nous pouvons encore sauver Alstom, à condition que les dirigeants jouent pleinement leur rôle", a lancé le Premier ministre. L'Etat est actionnaire à hauteur de 20% du capital de l'entreprise.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles