Deux conseils à suivre pour réussir sa rentrée professionnelle

La rentrée scolaire des enfants coïncide souvent avec la reprise du travail, ou de sa recherche, pour les parents. L’occasion pour eux de réviser leur programme de carrière, ou de se fixer de nouveaux objectifs professionnels.

Ce retour à la vie active n’est certes pas toujours réjouissant. Néanmoins, il peut être tout à fait satisfaisant, à condition de conserver à l’esprit les bons reflexes pour s’assurer une rentrée sereine. Un objectif pour cette reprise du travail : ne pas perdre toute l’énergie positive de ses vacances dès les premières journées de travail.

Préserver les bienfaits des vacances

Reprendre le travail peut rapidement être synonyme de stress, ne serait ce que par le rush qui l’accompagne généralement. La transition peut être violente, lorsque l’on a passé plusieurs semaines à prendre le temps de vivre, dans une réconfortante bulle d’oisiveté.

L’effervescence qui accompagne le retour au travail n’impose cependant pas de faire le deuil de tous les plaisirs attachés aux vacances. Aucune disposition du code du travail n’impose d’oublier les activités où sorties en famille, les moments entre amis, les rêveries au soleil, les temps sans temps.

Les conditions d’une bonne rentrée professionnelle résident justement dans la capacité que peut avoir le salarié à s’investir à nouveau dans son travail tout en prolongeant tant que possible un esprit de vacances, dès la fin de sa journée de travail : s’évader, s’oxygéner, se détendre doivent demeurer des reflexes de vie.

Maintenir une rupture entre la vie professionnelle et la vie personnelle est la condition sine quinone pour préserver le bénéfice de ses vacances le plus longtemps possible. Il s’agit de ne pas brusquer les choses, de se rappeler que faire face aux nombreuses tâches qui se sont accumulées pendant son absence demande du temps, que rapporter ses dossiers à la maison, ou consulter en permanence ses mails professionnels n’est pas nécessairement productif, au contraire de la préservation d’un état d’esprit positif.

L’été ne s’arrête pas brutalement avec le retour au travail.

Chercher la satisfaction professionnelle

Le mois de septembre est souvent la période idéale des bilans, des remises en questions sur son avenir professionnel, après quelques semaines consacrées à sa seule vie privée. Salariés ou chercheurs d’emplois, les bienfaits des vacances d’été doivent être un leitmotiv pour la quête de l’épanouissement professionnel, corolaire indispensable au bien être personnel.

Pour les premiers, il est question de conserver, ou retrouver, sa motivation au travail. Accepter de nouvelles responsabilités, se fixer de nouveaux challenges, ou pourquoi pas solliciter une augmentation justifiée peuvent permettre de booster sa reprise de travail. Valoriser ses compétences, soumettre de nouvelles idées permettant de faire évoluer son entreprise, réorganiser son bureau, prioriser ses tâches, peuvent être autant de petites ou grandes satisfactions professionnelles.

Pour les seconds, il s’agit de se replonger dans une dynamique, souvent laborieuse, de recherche d’emploi. Le plein de soleil et de détente doivent favoriser une reprise intensive des démarches en ce sens en ce mois de septembre, en se rappelant que se présenter à de futurs potentiels employeurs reposé, motivé et déterminé est un atout certain.

Cette période post estivale est le moment opportun pour peaufiner son CV, rédiger avec soin ses lettres de motivations, et recentrer ses attentes professionnelles afin de s’investir dans une recherche en cohésion avec celles ci.

A lire aussi : Télécharger gratuitement une lettre de motivation

S’épanouir dans son travail, ou trouver l’emploi de ses rêves n’est pas utopique. Retrouver son travail, retrouver du travail, c’est aussi préparer ses prochaines vacances. Un bon argument pour renforcer, si besoin en est, sa motivation et booster sa vie professionnelle.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles