«Alors t’es bien morte ?» le texto glaçant du lycéen qui a poignardé son amie

«Il fallait que je la tue, c'est tout» aurait lancé le jeune homme.[PHILIPPE DESMAZES / AFP]

«Alors, t'es bien morte ?». C’est la teneur du texto que le lycéen placé en garde à vue lundi dans le Rhône aurait envoyé à la camarade de classe qu’il venait de poignarder.

Décrit par son entourage comme un garçon calme, introverti, assez renfermé et ne faisant l'objet d'aucun suivi médical particulier, les motivations du lycéen sont difficiles à établir. Mais on sait que s'il se sentait très proche de sa camarade, la thèse de la rupture amoureuse semble pour l’heure écartée.

A lire aussi : Un lycée danois compose ses classes en fonction de l'origine ethnique des élèves

Ce qui est certain en revanche, c’est que le jeune homme avait mûri son projet. Le lycéen a indiqué aux enquêteurs que l'idée de tuer sa camarade de classe avait germé pendant l'été. Europe 1 décrit une personnalité très froide en garde à vue, incapable de remords… et surtout sans mobile. «Il fallait que je la tue, c'est tout» aurait lancé le jeune homme.

Amis depuis la seconde

Âgés tous les deux de 15 ans et scolarisés en première S au lycée Louis-Armand à Gleizé, l’agresseur et sa victime étaient dans la même classe depuis la seconde et étaient devenus amis. Deux couteaux et un mousqueton dissimulant deux petites lames ont été retrouvé sur lui après l’agression.

La victime est toujours entre la vie et la mort ce mercredi matin. Le lycéen devrait être lui présenté ce mercredi au parquet de Lyon, qui devrait ouvrir une information judiciaire.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles