Prostitution : seulement 249 clients pénalisés depuis avril

La France est le cinquième pays européen à avoir franchir le cap d'une législation sanctionnant aussi les clients de prostituées[VALERY HACHE / AFP]

Depuis l'entrée en vigueur en avril de la loi sur la prostitution, dont la mesure-phare est la pénalisation du client, 249 clients ont été verbalisés.

Un chiffre qui parait bien faible au regard des 30 à 40.000 prostituées, dont une majorité d'étrangères, qui exerceraient dans l’Hexagone. Sur le terrain, la menace terroriste a sans doute été considérée comme prioritaire par les autorités, selon plusieurs associations. Par ailleurs, ces 249 verbalisations sont très inégalement réparties sur le territoire démontrant que ce nouvel arsenal n’est utilisé qu’avec parcimonie selon les juridictions.

A lire aussi : Prostitution : un faux site d'escort girls pour piéger les clients

Les associations constatent néanmoins que les clients se savent dans le viseur. Il suffit d'une voiture de police qui circule pour qu’ils disparaissent. Du coup, les travailleuses du sexe parmi les plus précaires sont obligées d’être plus discrètes et de proposer leurs services autrement, ce qui les expose davantage aux violences. 

La France est le cinquième pays européen à avoir franchir le cap d'une législation sanctionnant non seulement le proxénétisme mais aussi les clients de prostituées. Les contrevenants sont passibles d'une amende de 1.500 euros, pouvant monter à 3.750 euros en cas de récidive.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles