Le mentor des frères Kouachi est devenu expert en déradicalisation

De gauche à droite : Boubakeur El Hakim, Said Abdallah alias Said Hatim, Nacer Eddine Mettai et Farid Benyettou, jugés le 20 mars 2008, pour avoir recruté des jeunes musulmans  du 19e arrondissement de Paris pour combattre en Irak. De gauche à droite : Boubakeur El Hakim, Said Abdallah alias Said Hatim, Nacer Eddine Mettai et Farid Benyettou, jugés le 20 mars 2008, pour avoir recruté des jeunes musulmans du 19e arrondissement de Paris pour combattre en Irak.[BENOIT PEYRUCQ / AFP]

Farid Benyettou, qui avait contribué à endoctriner Chérif Kouachi, un des tueurs de Charlie Hebdo, participe aujourd'hui à la déradicalisation de jeunes.

Il a lui-même contacté Dounia Bouzar, figure ultra-médiatique et controversée de la lutte contre la radicalisation, il y a un an. L'ancien leader de la «filière des Buttes-Chaumont», né en 1981 dans le XXème arrondissement de Paris, travaille désormais comme «formateur» à ses côtés, selon le quotidien Libération.

A lire aussi : Farid Benyettou condamne le geste de Chérif Kouachi

Farid Benyettou a été condamné en 2008 à six années de prison pour avoir recruté des volontaires au jihad pour combattre en Irak. Il était notamment devenu le mentor et l'ami de Chérif Kouachi.

Après sa détention, le repenti entame des études pour devenir infirmier. Mais lors de l'attaque contre Chalie Hebdo en janvier 2015, son nom resurgit dans la presse. Il est remercié de son stage à l'hôpital de La Pitié-Salpêtrière et une fois diplômé, se heurte aux refus des employeurs. Il se retrouve au chômage.

Il contacte alors Dounia Bouzar pour témoigner. Après avoir longuement discuté avec ce repenti, elle finit par lui faire confiance. Mais les pouvoirs publics, qui la finançaient jusqu'en août dernier, s'opposent à cette collaboration.

Intervenir auprès des profils les plus durs

C'est au printemps 2016 que Dounia Bouzar se décide à le faire intervenir dans son association de déradicalisation lors d'ateliers. D'abord bénévolement, puis en CDD pour la rédaction de contenus. Ensuite, il intervient auprès des jeunes aux profils les plus durs en racontant son parcours.

Aujourd'hui, il travaille à un «livre blanc», gratuit sur Internet, qui raconte les succès de l'association et à l'élaboration d'un cours numérique sur son expérience. Dès janvier prochain, le duo publiera son premier livre, Mon djihad.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles