Puisseguin : hommages et recueillement, un an après le drame

Plusieurs dizaines de personnes ont tenu à être présentes lors des commémorations. [GEORGES GOBET / AFP]

Il y a un an jour pour jour, la commune de Puisseguin (Gironde) était endeuillée après un terrible accident entre un camion et un autocar transportant des personnes âgées dans lequel 43 personnes avaient trouvé la mort. Ce dimanche 23 octobre plusieurs commémorations ont eu lieu.

Rescapés, habitants et représentants de l'état ont ainsi rendu hommage aux victimes. Après un office religieux qui s’est tenu à 10h en l’église de Puisseguin,  une stèle à la mémoire des victimes été dévoilée sur le carré vert situé derrière l'église.

A lire aussi : Puisseguin : des rescapés racontent

Un «cauchemar depuis un an»

La cérémonie s’est déroulée en présence de Jean-Vincent Placé, secrétaire d'Etat chargé de la réforme de l'Etat et de la Simplification, et Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière. Le maire de Puisseguin, Xavier Sublett s'est exprimé au cours de la cérémonie. Il a retracé le parcours de l’autocar et a rendu hommage aux victimes, regrettant «l’absence des aînés» et évoquant un «cauchemar depuis un an».

Un peu plus tôt dans la journée, une première stèle avait été inaugurée à Petit-Palais-et-Cornemps, une commune située à 8 km de Puisseguin, d'où était parti l'autocar qui conduisait un groupe de personnes âgées dans les Pyrénées.

La maire du village, Patricia Raichini, a prononcé un discours. Elle a salué une «cérémonie chargée d'amour» et a souhaité un «prompt rétablissement à nos rescapés qu’il faudra soutenir longuement». Elle a ensuite rendu hommage aux personnes disparues dans l'accident, citant un proverbe africain : «Chaque fois qu'une personne âgée meurt, c'est une bibliothèque qui brûle».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles