La très coûteuse nouvelle gare près de Montpellier pourrait bien être inutile

135 millions d'argent public ont été investis dans ce projet de gare[Capture d'écran Twitter]

La gare TGV de la Mogère doit être inaugurée au printemps 2018 mais sa construction suscite de nombreuses polémiques auprès de ses opposants qui dénoncent son prix et son caractère «inutile».

Selon les opposants au projet, le site de construction de cette très coûteuse gare, 135 millions d’euros, serait sur «une zone inondable». Un argument supplémentaire pour ceux qui considèrent cette gare comme étant «inutile». 

A lire aussi : Bientôt 10 000 places de parking de plus aux abords des gares en Ile-de-France ?

«La risée de l’Europe entière»

Un point de vue conforté par la SNCF qui, lors d’une réunion tenue en préfecture le 26 octobre dernier, a annoncé que seuls quatre trains de voyageurs passeraient par la gare TGV de la Mogère lors de son inauguration, prévue au printemps 2018 (un Ouigo aller-retour à destination de Marne-la-Vallée, un Perpignan-Paris et un Paris-Montpellier). 

Les opposants au projet considèrent que cette information ne vient que confirmer leur position. Certains, comme Christian Dupraz, conseiller régional (EE-LV) délégué aux états généraux du rail, estiment ainsi que cette gare pourrait être «la risée de l’Europe entière». 

Michel Julier, à la tête d’un collectif d’opposants au projet semble résigné : «C'est ce que l’on dit depuis le début. Cela aurait été mieux de s’en apercevoir avant la construction du bâtiment, mais bon. C’est toujours mieux de s’en apercevoir avant la construction d’un immense parking». Les travaux de la #gare de la #Mogére sont déjà bien avancés pic.twitter.com/Pf4zLlJzan

«Le compte n’y est pas»

Une solution pourrait être la création d’une autre gare. Aussi surprenant que cela puisse paraître, un projet de construction à Manduel (près de Nîmes) existe également, et pourrait permettre de faire circuler plus de trains de voyageurs à la Mogère. Un projet hypothétique, selon Christian Dupraz : «Même si l’hypothétique et inutile gare de Manduel voyait le jour, seuls 20 trains par jour s’arrêteraient à la Mogère». 

Un avis qui a visiblement été suivi par la présidente socialiste de la région Occitanie, Carole Delga, qui a annoncé suspendre ses paiements (de l’ordre de 32 millions d’euros). «C’est une question de bon sens et de bonne gestion de l’argent des contribuables. À ce jour, le compte n’y est pas». Pourtant, la moitié des 135 millions d’euros d’argent public alloués au projet auraient déjà été dépensés. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles