Tout savoir sur l'opération «Moi(s) sans tabac»

A partir de 28 jours d'abstinence, la dépendance physique à la cigarette diminue A partir de 28 jours d'abstinence, la dépendance physique à la cigarette diminue[©LODI FRANCK/SIPA]

Capable de passer trente jours sans cigarette ? Le défi est lancé aux fumeurs français par le ministère de la Santé, avec l’opération «Moi(s) sans tabac», dévoilée jeudi 6 octobre.

Le principe est simple : tenter de se passer de cigarette durant un mois, en novembre. Les personnes tentées par l’expérience pourront s’inscrire sur les plates-formes de Tabac Info Service, et bénéficier de soutien de tabacologues. 

Des «kits d’arrêt» gratuits seront disponibles en pharmacie, contenant brochures, conseils, et aide-mémoire pratiques, comme un disque pour calculer les économies ainsi effectuées. Une campagne de communication sera lancée lundi 10 octobre, associant affichage et spots audiovisuels.

5 fois plus de chances d'arrêter de fumer

La série Plus belle la vie a ainsi été associée à la campagne, avec de courts spots mettant en scène les acteurs. La durée du défi ne doit rien au hasard : les études montrent que la dépendance physique diminue après trente jours, et que, passé ce cap, on a cinq fois plus de chances d’arrêter de fumer définitivement.

Pour cette opération, Marisol Touraine s’est inspirée d’une campagne organisée au Royaume-Uni depuis 2012, intitulée «Stoptober», et qui avait mobilisé 200 000 personnes l’an dernier. La ministre de la Santé poursuit ainsi son combat contre le tabagisme, qui cause en France 73 000 morts par an. Dans le pays, la population de fumeurs est estimée à 15 millions de personnes, dont plus d’une sur deux souhaite arrêter.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles