Gironde : un violeur retrouvé grâce à son mode opératoire

En attendant son passage en cour d'assises, le violeur récidiviste a été placé en détention provisoire au centre pénitentiaire de Gradignan.

La mémoire permet parfois d'accélérer une enquête. Un quadragénaire a été interpellé après le viol d’une femme à Caudéran grâce aux souvenirs d’un policier de la Brigade départementale de protection de la famille (BDPF).

En effet, son mode opératoire mis en oeuvre au domicile de la victime était similaire à celui d’un viol commis à Mérignac en 2003. Les enquêteurs ont ainsi pu remonter jusqu’au violeur. À cette époque, ce père de famille d’une quarantaine d’années et ancien militaire selon ses dires, était entré par une baie vitrée donnant sur le jardin, avait menacé d’un couteau sa victime, puis lui avait caché le visage avant de la violer.

Triste répétition

Condamné à 15 ans de réclusion pour ce viol, le criminel était ressorti tout récemment de prison après avoir purgé sa peine. Rattrapé par ses travers, il a récidivé le 16 novembre dernier avec un scénario en tout point similaire.

La victime, une jeune femme de 38 ans, vient tout juste de rentrer à son domicile. Il est trois heures du matin. Elle oublie de refermer une baie vitrée et se retrouve nez à nez avec un homme, couteau à la main pointée sur elle. Brutalement agrippée, elle est traînée dans la salle de bain, bâillonnée à l’aide d’une serviette, entravée par une ceinture et violée. L’agresseur lui demande ensuite de prendre une douche avec du produit vaisselle alors qu’il s’empresse de nettoyer toutes traces de son passage avec du produit d’entretien. Il s’enfuit ensuite, les poches pleines de l’argent qu’il vient de dérober au domicile de la victime.

A lire aussi : Un CRS condamné à 11 ans de prison pour viols, agressions sexuelles et corruption

Interpellé grâce à un souvenir

La victime réussi à se libérer et appeler la police traumatisée. Les recherches sont immédiatement confiées à la BDPF qui, grâce aux souvenirs d’un collègue, remonte la piste du violeur de Mérignac. Il est arrêté moins de 48h après les faits entre la Dordogne et Bordeaux. Retrouvé avec le couteau sur lui, il nie pourtant tout en bloc.


Déféré au parquet et présenté à un juge d'instruction, il a été mis en examen la semaine dernière pour viol aggravé et vol. Placé en détention provisoire au centre pénitentiaire de Gradignan, le violeur attend son passage en cour d’assises.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles